Nouvelle offre universitaire dans Lanaudière

Pénélope Clermont

journaliste@larevue.qc.ca

Nouvelle offre universitaire dans Lanaudière
Daniel McMahon, recteur de l’UQTR, Chantal Deschamps, présidente du CRUL, Louis-Charles Thouin, président de la Table des préfets de Lanaudière, Isabelle Gélinas, présidente d’Éducation Lanaudière et directrice générale de la Commission scolaire des Affluents, et Marcel Côté, directeur général du Cégep régional de Lanaudière. (Photo : Roger Lacoste, Ville de Repentigny)

À compter de septembre, les étudiants lanaudois auront accès à cinq programmes menant à l’obtention d’un baccalauréat de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) dans l’un ou l’autre des collèges constituants du Cégep régional de Lanaudière.

«Au nom du Centre régional universitaire de Lanaudière (CRUL), je suis fière de lancer la première phase de l’offre universitaire pour la région de Lanaudière. Cette nouvelle offre est le fruit d’une concertation régionale de toutes les instances et tous les partenaires du milieu lanaudois et de l’Université du Québec à Trois-Rivières, a souligné Chantal Deschamps, présidente du CRUL et préfète de la MRC de l’Assomption.»

«Ce déploiement, a-t-elle poursuivi, s’inscrit dans la stratégie globale de relance de notre région. […] Le rôle du CRUL est d’assurer que nos jeunes puissent bénéficier d’une offre de services universitaires correspondant à leurs aspirations professionnelles, qu’ils pourront réaliser au sein même de notre région.»

Les programmes offerts

Alors que le Cégep à Joliette accueillera les programmes Administration des affaires et Sciences infirmières, le Cégep à L’Assomption offrira celui des Sciences de l’éducation. Quant au programme Communication sociale, il sera proposé au siège social du CRUL, à Repentigny. Les étudiants du Cégep à Terrebonne auront quant à eux un accès direct à la formation en Sciences comptables.

On indique du côté des instigateurs de l’initiative que les formations offertes par l’UQTR répondent à des besoins spécifiques identifiés dans les études menant à la création du CRUL. D’autres universités pourront s’y joindre afin de répondre aux besoins exprimés dans la région.

La démarche est appuyée par la Table des préfets de Lanaudière, qui regroupe tous les acteurs municipaux ayant fait de l’enseignement supérieur une priorité régionale, ainsi que par Éducation Lanaudière, qui a mis la table aux balbutiements du projet.

Éviter l’exode des étudiants

Qualifiée de tournant majeur dans la région en matière d’éducation par le directeur général du Cégep régional de Lanaudière, Marcel Côté, l’offre de programmes universitaires sur le territoire lanaudois favorise, selon lui, la rétention des jeunes dans la région et évite leur exode vers les grands centres afin de poursuivre leurs études supérieures.

«À plus long terme, le Cégep souhaite offrir une formation intégrée qui permettrait une passerelle cégep/université semblable à un collège universitaire que l’on retrouve dans d’autres provinces», conclut M. Côté.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar