Nouvelles accusations contre Éric Gauvreau Paquette

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
Nouvelles accusations contre Éric Gauvreau Paquette
Éric Gauvreau Paquette, qui fait maintenant face à 22 chefs d'accusation, doit revenir devant le tribunal le 2 octobre. (Photo : courtoisie)

CRIMES SEXUELS

De nouveaux chefs d’accusation ont été déposés à l’encontre d’Éric Gauvreau Paquette, ce Mascouchois de 29 ans arrêté en août en lien avec plusieurs crimes de nature sexuelle commis à Mascouche et à Terrebonne au cours de l’été.

Lors de sa première comparution, le 28 août, il faisait face à 19 chefs d’accusation, dont agression sexuelle, contacts sexuels, exhibition de ses organes génitaux et voies de fait sur des adolescentes de moins de 16 ans.

À la mi-septembre, trois nouveaux chefs d’accusation se sont ajoutés. Selon ce qu’a déclaré à Radio-Canada Serge Raby, l’avocat de l’accusé, il s’agit d’autres personnes qui se disent victimes de crimes sexuels commis par l’accusé, portant son nombre total de chefs d’accusation à 22.

Après plusieurs reports, l’accusé, détenu depuis son arrestation, devrait revenir devant le tribunal au palais de justice de Joliette le 2 octobre, pour la forme, à l’étape de son enquête sur remise en liberté.

Rappel

Selon l’enquête, Éric Gauvreau Paquette, qui se déplaçait à pied, à vélo ou à bord d’un Honda CR-V noir, prenait par surprise ses victimes pour les agresser.

L’étau s’est resserré autour du suspect lorsqu’une casquette noire ornée d’une ancre de bateau a été trouvée sur la scène d’une agression qui aurait été commise le 21 août sur le chemin du Coteau, à Terrebonne. Une adolescente de 13 ans accompagnée de deux amis aurait été agrippée par-derrière, puis poussée au sol avant d’être agressée, mentionnait alors la police de Terrebonne.

Éric Gauvreau Paquette a été arrêté une semaine plus tard.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar