Objectif : tripler la députation bloquiste

Objectif : tripler la députation bloquiste
Luc Thériault et Michel Boudrias, députés bloquistes de Montcalm et de Terrebonne.

Le Bloc Québécois entame l’année 2019, qui en sera aussi une de scrutin fédéral, avec un objectif bien précis en tête : tripler le nombre de députés du Bloc à la Chambre des communes à Ottawa.

Le député de Terrebonne, Michel Boudrias, et celui de Montcalm, Luc Thériault, croient que leur parti sera en mesure de faire élire entre 25 et 30 députés en octobre.

M. Boudrias pense que la formation politique qui a définitivement mis les chicanes derrière elle et qui vient d’accueillir Yves-François Blanchet comme chef pourra «tirer avantage de la situation actuelle, car le niveau de jeu n’est pas très élevé à Ottawa», dit-il en parlant de la fragilité du NPD et de certaines divisions au sein du caucus conservateur. «Nous aimerions avoir la balance du pouvoir, ce qui est possible si le prochain gouvernement est minoritaire.»

«Quand nous nous levons, nous n’avons pas de compromis à faire sur le dos du Québec pour accommoder les autres provinces», renchérit Luc Thériault.

Selon lui, «Justin Trudeau veut aller chercher son trophée “RIP Bloc Québécois”», ce qui n’arrivera pas s’il se fie à ce qu’il entend sur le terrain.

Principaux enjeux

Beaucoup de travail reste à faire d’ici les prochaines élections.

M. Boudrias continuera de porter le dossier du Chantier Davie à bras-le-corps et demandera la tenue d’une commission d’enquête publique.

Une des priorités de M. Thériault sera de défendre Toufik Benhamiche, ce Mascouchois retenu à Cuba à la suite d’un accident mortel de bateau.

Le Bloc Québécois tapera aussi particulièrement fort sur certains clous, dont la lutte aux paradis fiscaux, le pétrole et les autres intérêts généraux du Québec.

Texte: Jean-Marc Gilbert

Partager cet article

Commentez l'article

avatar