Ordre du jour chargé, séance à huis clos

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
Ordre du jour chargé, séance à huis clos
Exceptionnellement, le conseil municipal de Terrebonne s'est réuni à huis clos pour sa séance du 16 mars. (Photo: Jean-Marc Gilbert)

Puisque les villes doivent continuer de fonctionner malgré la pandémie de COVID-19, Terrebonne a tenu sa séance du conseil municipal le 16 mars. La salle a été réaménagée de sorte à conserver une distance sécuritaire entre les élus et employés présents. La séance dont l’ordre du jour était chargé s’est déroulée à huis clos. Les gens ont pu la suivre via la webdiffusion.

En début de séance, quatre points figurant à l’ordre du jour ont fait l’objet de votes en raison de désaccords entre certains membres du conseil. À la séance du 10 février, Nathalie Lepage avait proposé d’instaurer un système de jetons négatifs pour favoriser l’assiduité aux travaux des commissions municipales et Caroline Desbiens avait suggéré de tenir à jour un registre des pléniers ainsi qu’un verbatim des délibérations. Les deux projets de résolution présentés à la séance du 16 mars ont été rejetés. Un règlement décrétant la délégation de pouvoirs en matière de suivi et de contrôle budgétaire, contesté par certains conseillers, a été adopté à la majorité, tout comme l’octroi d’un contrat à une firme qui évaluera les besoins et la pertinence pour Terrebonne de se doter d’un nouvel hôtel de ville ou d’agrandir des locaux déjà existants.

À ce sujet, la Ville avait prévu débourser 500 000 $ pour ce contrat, mais la soumission de la firme MDTP atelier d’architecture, qui a remporté l’appel d’offres, n’était que d’un peu plus de 110 000 $, taxes incluses.

Fuite d’eau dans un gymnase neuf

Parmi les autres sujets, notons que l’assureur de l’entreprise Construction Cogela inc. remettra un peu plus de 113 000 $ à la Ville. En février 2019, une fuite d’eau a été décelée dans le plafond du gymnase pratiquement neuf, situé dans le pôle de la Croisée urbaine. La fuite a causé la détérioration d’une partie du plancher de bois franc, forçant la Ville à effectuer des réparations. Après plus d’un an d’échanges entre les parties, une entente est donc conclue.

Par ailleurs, plusieurs avis de motion ont été donnés pour des règlements d’emprunts à venir afin de financer plusieurs projets.

Parmi ceux-ci, notons celui qui vise les honoraires professionnels concernant la reconstruction de la caserne de pompiers de La Plaine. Le lancement de l’appel d’offres pour les plans et devis est imminent. Un autre règlement d’emprunt sera bientôt adopté relativement au jalonnement dynamique des stationnements. En d’autres mots, il s’agit de l’installation de tableaux, à des endroits stratégiques, qui indiqueront en temps réel le nombre de cases disponibles dans les différents stationnements du Vieux-Terrebonne (au Théâtre du Vieux-Terrebonne, à l’hôtel de ville, à l’intersection des rues Sainte-Marie et Saint-Pierre, etc.). Une façon de réduire le nombre d’automobilistes qui circulent dans le quartier uniquement pour trouver un endroit où garer leur voiture.

La prochaine séance du conseil est le 6 avril. Selon l’évolution de la situation, elle pourrait aussi être tenue à huis clos. Le cas échéant, les citoyens pourront envoyer leurs questions à questions@ville.terrebonne.qc.ca jusqu’à 17 h, le jour de la séance.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar