Partager son monde

Les élèves de sixième année de l’école La Mennais ont vécu une expérience bien particulière le vendredi 11 février. Pour clore l’activité «Un monde à moi», ils ont reçu la visite du chanteur Pascalin Charbonneau, fils de Ginette Reno, pendant une journée entière.

Karine Cousineau

Inspirés par la chanson «Un monde à moi» de Pascalin, les jeunes de sixième année, dans le cadre de leurs cours de français, ont eu à réfléchir sur leur monde bien à eux, puis à le mettre en mots et en images.

«J’ai eu la chance de voir les spectacles de Ginette Reno au Centre Bell l’année dernière. Pascalin faisait la première partie, et je suis tombée sous le charme de cette chanson. J’ai donc décidé de l’utiliser avec les élèves pour les amener à acquérir des compétences en français», explique Josée Despatie, enseignante à l’origine de ce projet.

La belle visite

Après qu’elle eut fait parvenir les travaux de ses élèves et une invitation à Pascalin, ce dernier a accepté de venir les rencontrer. «J’ai reçu un merveilleux document des élèves avec de belles lettres et de beaux dessins. J’ai été très touché. J’aime tellement les jeunes et j’aime ouvrir leurs esprits, je suis donc heureux d’être ici aujourd’hui», a affirmé le chanteur.

Avec générosité, Pascalin a passé une journée entière à l’école La Mennais. Il a pris plaisir à écouter les exposés des jeunes sur leur monde personnel. Il a même passé la récréation à jouer avec eux.

Pascalin

Patient, l’artiste a répondu avec humour aux nombreuses questions parfois profondes, parfois rigolotes des élèves, qui étaient littéralement pendus à ses lèvres. Bref, une journée mémorable pour ces écoliers de sixième année. «Pascalin avait un message positif à livrer à ces jeunes, qui passeront bientôt d’un monde à un autre, soit celui du primaire au secondaire. Il les a invités à croire en eux et à se respecter», raconte Josée Despatie.

Pascalin a lancé son premier album en mai 2004. Il affirme que c’est tout de même difficile. Optimiste, il dit : «Tant que je pourrai m’exprimer par la musique, que ce soit pour les films, la télé ou la publicité, je serai heureux.»

Pascalin est un jeune homme passionné et extrêmement mature pour ses 22 ans.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar