Pas viable, selon Aéroport de Montréal

Gilles

Fontaine

presse@larevue.qc.ca

Pas viable, selon Aéroport de Montréal
Les discussions se poursuivent entre ADM et l’organisme chargé du transfert des opérations de l’aéroport de Mascouche. Cet organisme doit présenter un nouveau plan, puisque ADM juge qu’actuellement, le projet n’est pas viable ni rentable. (Photo : Gilles Fontaine)

Bien que les discussions se poursuivent entre Aéroport de Montréal (ADM) et 9105425 Canada Association, organisme à but non lucratif (OBNL) qui s’occupe de la relocalisation de l’aéroport de Mascouche, dans l’état actuel des choses, le projet du transfert des opérations vers un site de l’aéroport de Mirabel n’est ni viable ni rentable.

«Il est vrai que le projet a évolué depuis un an. L’envergure a augmenté, mais l’OBNL dispose de moins d’argent, ce qui vient mettre en péril un transfert sur l’un de nos sites», spécifie Christine Beaulieu, vice-présidente aux affaires publiques et communications à ADM.

«Or, pour que le projet se concrétise, ajoute-t-elle, l’OBNL doit présenter un nouveau plan et démontrer la rentabilité du projet. C’est l’essence même de la réponse que nous avons fait parvenir à l’organisme.»

Nouvelle formulation

Du côté de l’organisme, une nouvelle formulation a été présentée verbalement à ADM, laquelle devrait répondre à ses exigences. «Depuis leur réponse écrite, nous leur avons décrit de nouveaux paramètres et nous attendons une réaction de leur part. Selon leur réaction, nous étofferons davantage ce nouveau plan. Vous comprendrez que je ne peux en dévoiler le contenu pour le moment», a, pour sa part mentionné Yvan Albert, de la Corporation de l’aéroport de Mascouche.

Indépendante de la Corporation, 9105425 Canada Association a été constituée spécialement pour voir au transfert des opérations de l’aéroport de Mascouche.

Partager cet article

1
Commentez l'article

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Ghislain Rochette Auteurs de commentaires récents
Ghislain Rochette
Invité
Ghislain Rochette

Asphalter une terre zonée agricole pour satisfaire une activité réservée, sommes toute, à une élite, est de l’ordre de l’absence de considération pour le patrimoine Québécois, qui en passant, est celui qui nous nourrit. Es-t-on vraiment en train de se demander si ça sera autorisé? La réponse repose exclusivement sur l’analyse du seul rapport produit par les promoteurs ( je dis bien «seul rapport » qui sera sur son bureau) du ministre des transports Canada Marc Garneau.
Allô démocratie!! Aidez-nous : NON-AERODROME.CA Merci.