PELLICULE & POPCORN, par Luc Tremblay

Crinqué (6,5 popcorns sur 10)

Histoire de me remettre de mon horrible film d’horreur de la semaine dernière, je suis allé du côté des films d’action cette semaine.

« Crinqué » raconte l’histoire de Chev Chelios (Jason Statham), un tueur à gages qui s’est fait empoisonner. Le poison qu’il s’est fait injecter va le tuer à coup sûr, mais une chose peut le garder en vie : s’assurer que son taux d’adrénaline demeure élevé. Il passera donc les heures qui suivent à courir vite, conduire vite, baiser vite, prendre de la drogue vite et essayer de venger son assassinat en robe d’hôpital.

J’avais peur, en regardant « Crinqué », de voir une sorte de « remake » du « Transporteur » (qui met aussi en vedette Jason Statham), mais j’ai été soulagé et agréablement surpris de voir que ce n’était pas le cas. « Crinqué » est, en résumé, juste une grosse scène qui prend des petites, toutes petites, pauses de temps en temps. L’action est véritablement « non-stop », mais reste plutôt « cool », quoique quelques bouts soient franchement moins crédibles que d’autres.

En fait, si j’avais un reproche à faire au film, c’est qu’il fait trop MTV. Des scènes saccadées, des jeux de caméra difficiles à suivre par moments; on a parfois plus l’impression de regarder un vidéoclip qu’un film proprement dit.

Et il ne faut pas se leurrer non plus. Ce n’est pas tant une surdose d’adrénaline que fait le personnage principal à quelques occasions dans le film, mais bien une surdose de testostérone.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar