Pénurie de main-d’oeuvre : 10 suggestions des journalistes de La Presse Plus

Photo de Mélanie Savage
Par Mélanie Savage
Pénurie de main-d’oeuvre : 10 suggestions des journalistes de La Presse Plus
Encourager les travailleurs plus âgés à demeurer sur le marché du travail pourrait contribuer à contrer la pénurie de main-d’œuvre.

En juin, La Presse a publié un intéressant dossier sur la pénurie de main-d’œuvre. L’un de ces articles présentait 10 idées suggérées par ses journalistes de ce quotidien pour solutionner le tout. Les voici résumées.

 

1 – QUE LES EMPLOYEURS COLLABORENT (Francis Vailles, La Presse)

Encourager des employeurs à collaborer pour différer leurs horaires de production, permettant aux employés saisonniers de prolonger le nombre de semaines de travail.

 

2 – INVESTIR DANS LES TECHNOLOGIES (Nicolas Bérubé, La Presse)

Investir dans l’équipement, en automatisation, en robotisation, en numérisation, pour améliorer la productivité par employé et diminuer la dépendance des entreprises à l’embauche (Michel Leblanc,  Chambre de commerce du Montréal métropolitain).

 

3 – CONSTRUCTION : DIVERSIFIER ET RETENIR LES TRAVAILLEURS

(Réjean Bourdeau, La Presse)

Garder les travailleurs dans l’industrie de la construction (Éric Boisjoly, FTQ Construction). Favoriser l’ancienneté et améliorer le système de références. Cela permettrait aux 50-55 ans, qui ont fait carrière, d’être priorisés (Diane Lemieux, Commission de la construction du Québec). Encourager la conciliation travail-famille. Compter plus de femmes, d’immigrants et d’autochtones.

 

4 – ALLÉGER LES COTISATIONS AU RRQ (Stéphanie Grammond, La Presse)

Encourager les travailleurs plus âgés à demeurer au travail. Outre les crédits d’impôt, on pourrait éliminer les cotisations au Régime des rentes du Québec.

 

5 – CONSTRUCTION : AMÉLIORER L’EFFICACITÉ DES TRAVAUX (Réjean Bourdeau, La Presse)

Améliorer la planification et l’efficacité des travaux, en réalisant des travaux de rénovation majeurs au-delà de la période estivale. Utiliser davantage les nouvelles technologies sans pour autant créer des pertes d’emplois.

 

6 – SE FAIRE VOIR DANS LES AUTRES PROVINCES (Francis Vailles, La Presse)

Faire de la publicité et des démarches pour attirer des travailleurs des autres provinces et rapatrier les Québécois du reste du Canada.

 

7 – COMBATTRE LA DISCRIMINATION (Nicolas Bérubé, La Presse)

Pour atteindre une plus grande intégration des personnes immigrantes sur le marché du travail, il faut s’attaquer à la discrimination à l’embauche.

 

8 – DAVANTAGE DE VACANCES (Francis Vailles, La Presse)

Bonifier les vacances des travailleurs d’expérience pour les inciter à rester plus longtemps sur le marché du travail. Son financement pourrait être réparti entre le gouvernement, les entreprises et les travailleurs.

 

9 – MIEUX INTÉGRER LES PERSONNES QUI VIVENT AVEC UN HANDICAP

(Stéphanie Grammond, La Presse)

On compte 300 000 personnes vivant avec un handicap au Québec. En leur donnant un coup de main, les employeurs accéderaient à un vaste bassin de main-d’œuvre impliquée qui risque moins de changer d’emploi. Québec a annoncé l’injection de 238 M$ sur cinq ans afin d’aider celles-ci à intégrer le marché du travail.

 

10 – REVOIR LES SUBVENTIONS (Francis Vailles, La Presse)

Cesser de subventionner les industries où la pénurie est criante, comme le tourisme ou l’informatique. Les subsides créent des besoins en main-d’œuvre et jettent de l’huile sur le feu de la pénurie.

 

On peut lire l’intégralité de ce texte sur le site de La Presse au https://bit.ly/2JpHgrR.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar