Petits entrepreneurs, grandes idées

Par Florence Tremblay
Petits entrepreneurs, grandes idées
Les jeunes entrepreneurs Pierre-Olivier et Ophélie Bouthillier ont trouvé leur inspiration sur l’application Pinterest. (Photo : Florence Tremblay)

La Grande journée des petits entrepreneurs de la MRC Les Moulins a accueilli 26 entreprises florissantes le 15 juin, à l’école Le Prélude de Mascouche. L’événement, organisé pour une deuxième année consécutive par la Chambre de commerce et d’industrie Les Moulins (CCIM), a permis de faire briller les idées de 54 jeunes artisans.

«On a besoin de relève, témoigne le directeur général de la CCIM, Pierre Berthiaume. On veut éveiller la fibre entrepreneuriale chez nos jeunes et on souhaite leur montrer que le monde des affaires peut être dynamique et passionnant.»

La journée a débuté par une conférence inspirante du cultivateur de citrouilles âgé de 15 ans Émile Gariépy. Le jeune homme qui a récolté 800 citrouilles lors de sa première année de production, en 2014, prévoit en cueillir 55 000 cette année. «Je me suis fait donner beaucoup de conseils au cours de l’évolution de ma compagnie, souligne Émile Gariépy […] J’ai eu cette chance-là et je trouve ça important de donner à mon tour.»

Lors de son discours, l’agriculteur de Saint-Roch-de-l’Achigan a insisté sur l’importance de croire en ses rêves pour motiver les jeunes entrepreneurs devant lui. Ils ont montré leur intérêt en posant plusieurs questions et en remerciant Émile Gariépy de chaleureux applaudissements.

Projets innovants

Ophélie et Pierre-Olivier Bouthillier, respectivement âgés de 5 et 7 ans, ont choisi de confectionner des objets en bois avec des matériaux trouvés dans la nature.

«Je suis allé dans la forêt, rapporte Pierre-Olivier en parlant de son processus de création. J’ai ramassé des branches, des écorces d’arbres et des cocottes, puis je les ai assemblées avec de la colle chaude.» Le jeune garçon et sa sœur Ophélie ont réalisé des signets, des aimants, des calepins et des animaux en bois. Ils discutent des enjeux environnementaux à l’école, d’où leur initiative de créer des produits recyclés, précise leur mère, Gabrielle Larocque.

La relève entrepreneuriale de 5 à 12 ans a présenté des projets de qualité tels que des sacs de fruits et légumes réutilisables et des bracelets réagissant aux rayons UV du soleil pour permettre de savoir lorsqu’il est temps de s’appliquer de nouveau de la crème solaire. D’autres aspirants commerçants ont vendu des bandes dessinées, des savons et des bonbonnières.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar