Physio Extra : L’articulation de la mâchoire

Par Robert Chaput, physiothérapeute
Physio Extra : L’articulation de la mâchoire
Robert Chaput, physiothérapeute

La mâchoire est bel et bien une articulation et elle est même la plus utilisée du corps humain. En effet, on l’utilise pour manger, parler, bâiller et rire. Comme toutes les articulations, elle peut être blessée.

Lorsqu’elle est problématique, on parle de rééducation de l’articulation temporo-mandibulaire. Saviez-vous que la rééducation de cette articulation se fait souvent en collaboration avec votre dentiste, votre orthodontiste et votre physiothérapeute, en fonction de vos besoins et de vos symptômes?

L’articulation de la mâchoire se trouve de chaque côté du visage, juste à l’avant des oreilles et elle fait partie intégrante du crâne. Elle peut être la cause de maux de tête, de douleurs aux oreilles et aux dents, d’engourdissements au visage, de bruits, ainsi que d’une difficulté à ouvrir la bouche. Elle peut également être la cause d’un changement dans la fermeture de la bouche et le contact des dents, que l’on appelle occlusion. Les causes d’un trouble de la mâchoire peuvent provenir de la région cervicale, de la région cranio-vertébrale (entre le crâne et la colonne) ou de la mâchoire elle-même.

Le positionnement des surfaces de l’articulation peut être modifié avec la posture du corps. En effet, une tête portée vers l’avant amène l’articulation de la mâchoire dans une position sous-optimale. La personne est alors plus sujette à développer une douleur ou d’autres symptômes.

En plus de la posture, les autres problèmes rencontrés sont souvent des tensions musculaires, de la faiblesse, de la raideur ou bien de l’hypermobilité. Ces problèmes seront traités selon la cause avec des exercices de contrôle moteur, du renforcement, de l’automassage, de la thérapie manuelle, des appareils d’électrothérapie et l’enseignement sur les habitudes de vie. En effet, il faudra également modifier certaines habitudes de vie telles que : ne plus mâcher de gomme, porter une plaque occlusale (si votre dentiste le juge nécessaire), éviter de trop ouvrir la bouche pour manger, éviter de manger des aliments trop durs et finalement s’abstenir de s’appuyer sur la mâchoire. Ces changements peuvent être temporaires ou à vie selon la cause de votre douleur.

On croit souvent que les bruits sont tout à fait normaux, mais il faut demeurer prudent, puisqu’avec le temps, ces bruits peuvent se transformer en blocage et en trouble plus important. En cas de doute, parlez-en avec votre dentiste ou votre physiothérapeute.

 

Robert Chaput

Physio Extra de Lachenaie

1417 Grande-Allée, Terrebonne

450 964-5222

physioextra.ca

Partager cet article

Commentez l'article

avatar