Pierre Fitzgibbon reçoit officiellement ses invités

Par Véronique Leblanc
Pierre Fitzgibbon reçoit officiellement ses invités
L’équipe du député et ministre Pierre Fitzgibbon, la responsable de bureau, Valérie Boutin, l’attachée politique, Chantal Leblanc, et l’attaché politique régional, François St-Louis, lors de l’ouverture officielle du bureau de circonscription. (Photo : Véronique Leblanc)

En toute convivialité dans un décor simple, le nouveau député caquiste de Terrebonne ainsi que ministre de l’Économie et de l’Innovation et responsable de Lanaudière, Pierre Fitzgibbon, a reçu, le 14 décembre, plusieurs dignitaires pour marquer l’ouverture officielle de son bureau de circonscription, situé au 3455, boulevard de la Pinière.

Il nous a accordé une entrevue entre deux bouchées et discussions avec des conseillers de la Ville de Terrebonne. À la question portant sur ses priorités pour la région, il s’est empressé de répondre la mobilité.

«La démographie a crû rapidement et la congestion est particulièrement importante. Nous allons miser sur diverses solutions, dont le covoiturage bien organisé, le transport électrique et la connexion vers le REM, le Réseau express métropolitain.»

Santé et économie

Le deuxième enjeu vise l’amélioration des services en santé et de ceux destinés aux aînés : réduire l’attente, permettre une plus grande accessibilité et mieux équiper nos établissements.

«La création de richesse fait partie des priorités de notre parti… pour ainsi mieux redonner à la communauté. Dans ma circonscription, nous avons l’ambition de développer le parc industriel, de créer des emplois bien rémunérés et d’attirer des compagnies étrangères. Je devrais pouvoir aider sur ces plans. Il faut aussi inciter les entreprises québécoises à exporter davantage, diversifier les marchés en misant notamment sur la proximité, comme l’Ontario.»

De comptable à ministre

Pierre Fitzgibbon parle en employant des termes d’homme d’affaires. Normal, puisque ce comptable a été gestionnaire de diverses entreprises, dont Walter Capital et Atrium Innovations, et qu’il a été impliqué dans le groupe financier de la Banque Nationale. «Je ne suis pas un politicien de profession. En m’investissant avec la CAQ, qui a des valeurs qui m’allument, j’espère aider.»

Il revenait du caucus régional de Lanaudière et dans son discours d’ouverture, il a voulu rassurer ses invités et commettants. «Je me sens à l’aise de représenter Terrebonne. Nous sommes en bonne position pour livrer nos promesses. Nous sommes très motivés, malgré quelques vents de face avec certains projets. J’ai beaucoup d’énergie pour 2019», a-t-il conclu avec conviction.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar