Pierrette Gagné ou « madame 2-1-1 »

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
Pierrette Gagné ou « madame 2-1-1 »
Résidente de Terrebonne, Pierrette Gagné a travaillé sans relâche pendant des années pour implanter le service 2-1-1 dans le Grand Montréal. (Photo: courtoisie)

Pierrette Gagné est arrivée à la tête du Centre de Référence du Grand Montréal (CRGM) en 2013 avec le défi de remplacer un bottin papier de 1 700 pages par un répertoire en ligne de 5 000 ressources sociocommunautaires. La Terrebonnienne devait ensuite convaincre les décideurs d’implanter le service téléphonique 2-1-1 dans le Grand Montréal. Aujourd’hui, plus de 82 municipalités sont desservies par celui-ci.

Mme Gagné tenait à l’implantation du service téléphonique 2-1-1, qui se voulait comme celui qui existait déjà dans les régions de Québec et de Chaudière-Appalaches depuis 2008, ainsi qu’ailleurs au Canada, dans les grandes villes du pays.

« J’y tenais beaucoup pour les aînés, qui sont parfois démunis et perdus dans des méandres complexes lorsque vient le temps d’obtenir un service social, affirme-t-elle, en entrevue. Il y a une surabondance d’informations et c’est difficile d’avoir la bonne. Nous voulons guider les gens vers les bonnes portes. »

« Le bâton de pèlerin »

Le projet était noble, mais encore fallait-il le réaliser. « J’ai pris mon bâton de pèlerin et j’ai fait la tournée des municipalités pour présenter les services et donner des exemples », raconte Mme Gagné, qui a multiplié les rencontres avec de nombreux intervenants.

C’est la Ville de Laval qui a été la première à embarquer en implantant le service 2-1-1 en octobre 2016. « À partir de ce moment, il y a eu un effet boule de neige », se souvient la Terrebonnienne. Plusieurs autres municipalités ont emboîté le pas jusqu’au déploiement du service complet dans les 82 villes de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), dont Terrebonne et Mascouche, le 1er avril 2018.

D’autres municipalités en périphérie de la CMM ont aussi accès au service téléphonique. « Nous desservons près de la moitié de la population du Québec. Nous sommes un des plus gros du Canada », précise « madame 2-1-1 », surnom dont elle a hérité au fil des ans.

Au début du mois de février, Mme Gagné a remporté le prix Solidaires Leadership, remis par Centraide du Grand Montréal,« pour son rôle exemplaire dans l’implantation du service 2-1-1 ».

« C’est grâce à l’inestimable appui de Centraide Grand Montréal et de la CMM que nous avons pu effectuer toutes ces transitions et ainsi permettre aux citoyens d’accéder à un service fiable pour demander de l’aide »,a commenté la lauréate.

Au cours des prochaines années, la directrice générale du CRGM travaillera à assurer un financement pérenne du service, à le faire connaître davantage au grand public et à l’étendre possiblement sur d’autres types de plateformes, en offrant par exemple du clavardage pour joindre d’autres clientèles.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar