Plusieurs nouveautés et des départs

Plusieurs nouveautés et des départs
Lyne Chauvette, secrétaire, Caroline Normand, vice-présidente, Line Lemelin, présidente, et Martin Léveillé, directeur général, étaient à la barre de la 20e assemblée générale de la Caisse Desjardins Le Manoir. (Photo : Pénélope Clermont)

La Caisse populaire Desjardins Le Manoir, devenue ce soir-là la Caisse Desjardins Le Manoir après un vote des membres, a tenu son assemblée générale annuelle le 29 avril au Pavillon du Grand-Coteau. Cette 20e édition correspondait au départ de Line Lemelin de la présidence, après autant d’années à ce poste.

Un nouveau règlement du Mouvement Desjardins établissant à 12 ans le nombre d’années qu’une personne peut siéger comme président au sein d’une caisse est à la source de ce retrait de Mme Lemelin, qui demeurera parmi les administrateurs du conseil. Celle-ci a eu droit à un vibrant hommage, lequel fera l’objet d’un reportage ultérieurement.

Avant de mettre fin à son mandat, elle a tout de même pris le temps de partager un bilan de la dernière année de la Caisse Desjardins Le Manoir.

La tâche de dévoiler le bilan financier est ensuite revenue au directeur général, Martin Léveillé. «Grâce à un volume d’affaires sous gestion de 1 585 M$, en hausse de 9,34 % par rapport à 2017, la Caisse est en bonne position dans son marché», a-t-il déclaré. En date du 31 décembre 2018, l’actif de la Caisse était de 786 246 k$, soit 10,2 % de plus que l’an dernier, avec un passif de 729 829 k$, pour une hausse de 10,7 %. Quant à l’avoir, il est passé à 56 417 k$, une croissance de 4,5 %. En parallèle, c’est un montant de 138 217 $ qui a été retourné à la communauté pour différents événements et initiatives.

Nouveautés 2019

Un volet s’ajoute cette année à la ristourne basée sur le volume d’affaires, la Ristourne produits. Un montant fixe est en effet remis aux membres qui détiennent au moins un produit Desjardins dans chacune des quatre familles de produits. C’est donc un versement de 1 196 000 $ qu’il a été proposé de verser en ristournes cette année.

Un plus grand souci de représentativité des membres est dorénavant appliqué lors de l’appel de candidatures en vue d’élections. Quatre sièges devenaient libres cette année, alors que cinq personnes avaient déposé leur candidature. Ont donc été élus Frédérick Mc Donald et Yannick Guénette, tandis que Benjamin Alarie et Kim Archambault ont été réélus. Lorraine Racine a dû laisser son siège, alors que Robert Bonin avait pris la décision de se retirer.

Texte : Pénélope Clermont

Partager cet article
GPAT

Commentez l'article

avatar