Pour se dépasser et pour le plaisir de bouger

Photo de Gilles Fontaine
Par Gilles Fontaine
Pour se dépasser et pour le plaisir de bouger
Organisateurs et partenaires entourent le président d’honneur de la 10e édition de la Classique Émilie-Mondor, Patrice Godin. (Photo : Gilles Fontaine)

10e CLASSIQUE ÉMILIE-MONDOR

Le jeudi 5 septembre, c’était le lancement officiel de la 10e Classique Émilie-Mondor, un événement incontournable dans la région. Pour la présente édition, le comédien et auteur, mais surtout ultramarathonien Patrice Godin en a accepté la présidence d’honneur.

La Classique Émilie-Mondor sera présentée le dimanche 6 octobre au parc du Grand-Coteau de Mascouche. Les coureurs de tous les calibres sont invités à s’inscrire à l’un des parcours proposés : les 1, 3 et 5 km en forêt, les 10 et 15 km en forêt et en piste, les 3 et 8 km Extrême en sentiers avec boue et rivière, ou le 600 m pour les enfants de 5 ans et moins. Une nouveauté, le demi-marathon combiné, est proposée.

«Le plus important, c’est de bouger, a lancé Nicole Demers Mondor, présidente du Comité Émilie-Mondor. C’est le but de cet événement, un moment pour bouger, adopter de saines habitudes de vie, socialiser et partager nos expériences, en plus d’avoir du plaisir à le faire.»

Les participants devront s’inscrire avant le 3 octobre, individuellement ou en famille. Les entreprises peuvent également s’inscrire au Défi des entreprises, alors que cinq épreuves devront être complétées par les membres d’une équipe. Une excellente façon de faire du team building et de lancer un défi aux autres entreprises.

Conférence sur l’atteinte des objectifs

En conférence après le lancement officiel de la Classique, Patrice Godin (District 31, Blue Moon, La Vie, la vie, etc.) a partagé son vécu avec le public. Il a parlé de santé et d’exemple à donner aux enfants, mais surtout, d’inspiration. «Peu importe la distance que l’on court, il y a toujours un aspect d’atteinte de but qui entre en jeu. Ce n’est pas toujours facile et à l’occasion ça fait mal. Alors, on s’inspire des autres et on va jusqu’au bout. Et à l’occasion, on en inspire d’autres.»

En conférence après le lancement officiel de la Classique, Patrice Godin a partagé son vécu avec le public. Il a parlé de santé et d’exemple à donner aux enfants, mais surtout, d’inspiration. (Photo : Gilles Fontaine)

D’ailleurs, un événement lui tient à cœur, le 24 h de course au profit de la Fondation du Centre jeunesse de la Montérégie. «C’est ma façon de dire à ces jeunes-là de ne pas lâcher et de s’accrocher.»

Patrice Godin sera évidemment de la partie le 6 octobre lors de la Classique Émilie-Mondor. «Je ne sais pas encore la distance que je veux courir, car j’aimerais bien avoir le temps de parler avec les gens qui seront présents. Personnellement, c’est l’ambiance de ma première course qui m’a solidement accroché», a-t-il ajouté.

Or, toute la population est invitée à participer en grand nombre à la Classique Émilie-Mondor pour vivre une expérience sportive et sociale. Pour s’inscrire, il faut visiter, avant le 3 octobre, le site www.classiqueemiliemondor.com.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar