Précision importante du député Luc Thériault

À la suite d’un article paru dans l’édition du 2 février concernant le congrès du Parti Québécois dans le comté de Masson, La Revue tient à apporter certaines précisions à propos du discours prononcé par le député Luc Thériault lors de l’événement.

Éric Ladouceur

Contrairement à ce que pouvait laisser entendre une citation du député, ce dernier n’a jamais mentionné qu’il allait déposer un mandat d’initiative concernant la fermeture du site d’enfouissement de BFI à Lachenaie. «C’est un dossier trop important pour que des imprécisions circulent. En fait, le mandat d’initiative dont il est question a été déposé au printemps 2004 à la Commission des transports et de l’environnementet concerne l’ensemble du dossier de gestion des matières résiduelles et non la fermeture du site de BFI à Lachenaie», précise le député, membre de ladite Commission.

Risques sur la santé

Concernant le site lachenois, Luc Thériault continue de soutenir que l’emplacement est saturé et qu’il faudra faire les études toxicologiques nécessaires pour s’assurer des risques sur la santé. «Dans cinq ans, il ne faudrait pas continuer l’enfouissement à Lachenaie sans être certain des risques. Cependant, avant de fermer le site de Lachenaie, il faut développer de nouvelles solutions à l’enfouissement et de meilleures politiques en matière de recyclage et de réutilisation. Cela implique également qu’on regarde d’autres sites», conclut le député.

)

Partager cet article

Commentez l'article

avatar