Prendre une décision éclairée

Photo de Gilles Fontaine
Par Gilles Fontaine
Prendre une décision éclairée
La Direction de santé publique de Lanaudière a tenu à rappeler que la vaccination demeure le meilleur moyen de se protéger et de protéger les autres contre certaines maladies graves.

À l’occasion de la Semaine nationale de promotion de la vaccination qui se déroulait du 20 au 27 avril, la Direction de santé publique de Lanaudière a tenu à rappeler que la vaccination demeure le meilleur moyen de se protéger et de protéger les autres contre certaines maladies graves.

«La vaccination est l’une des mesures de prévention les plus sécuritaires et les plus efficaces de l’histoire de la médecine moderne contre des maladies comme la rougeole, la variole et la poliomyélite», souligne la Dre Joane Désilets, médecin à la Direction de la santé publique de Lanaudière.

«Il est clairement démontré, ajoute-t-elle, que si on diminue ou cesse la vaccination, les maladies visées reprennent leur place, avec leur lot de conséquences graves.»

Selon les dernières études, en 2016 au Québec, le taux de couverture vaccinale de la cohorte des enfants de 2 ans montrait que 81,6 % étaient adéquatement vaccinés. Quant à la rougeole, ce taux était de 94,2 %.

Dans Lanaudière, les derniers résultats, datés de 2014, montrent un taux de couverture adéquate chez les enfants de 2 ans de 78,5 %, et 92,1 % étaient vaccinés contre la rougeole.

Une décision éclairée

«L’important pour nous est que les gens prennent une décision éclairée. Et pour prendre une telle décision, il faut rechercher les sources sûres», soutient la Dre Désilets. «Les professionnels de la santé de même que les sites Internet d’organismes gouvernementaux sont des sources d’information fiables.»

La Direction de santé publique de Lanaudière rappelle que les vaccins inscrits au Programme québécois d’immunisation sont offerts gratuitement aux personnes admissibles. Le calendrier des vaccins peut être consulté sur le site gouvernemental www.quebec.ca/vaccination. Ce site offre également des réponses aux questions fréquentes des parents. Vous pouvez aussi communiquer avec une infirmière d’Info-Santé au 8-1-1.

Vaccination des femmes enceintes

Par ailleurs, la Direction de santé publique a profité de la semaine thématique pour rappeler que le vaccin contre la coqueluche (vaccin combiné contre la diphtérie, la coqueluche et le tétanos) est offert depuis mai 2018 aux femmes enceintes entre la 26e et la 32e semaine de grossesse. Cette vaccination permet de protéger le bébé dès sa naissance jusqu’à sa première vaccination prévue à l’âge de 2 mois. Ce vaccin est offert en CLSC.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar