Proximité entre arts, culture et patrimoine

Pénélope Clermont

Les arts, la culture et le patrimoine ont envahi le Vieux-Terrebonne, le temps d’une journée haute en couleur, littéralement. Pour une troisième année consécutive, le circuit piéton chapeauté par la Société d’histoire de la région de Terrebonne (SHRT), les Arts à la trace, a fait toute la place aux artistes et à l’histoire.

C’est le 21 mai que les membres du comité organisateur, composé de Claude Blouin, Laurelou Chapleau et François-René Despatis-L’Écuyer, en collaboration avec le conseiller municipal André Fontaine, l’Association des artistes en arts visuels de Terrebonne ainsi que les commerçants et résidents du Vieux-Terrebonne, ont réuni une cinquantaine d’artistes, lesquels ont pu partager leur art avec les passants.

Défilant principalement dans les rues Sainte-Marie et Saint-François-Xavier ainsi que dans la ruelle du Passant, toutes fermées à la circulation pour l’occasion, les visiteurs du quartier historique ont pu se faire bercer par la musique de chansonniers autant que par les couleurs des œuvres des artistes en arts visuels en pleine création.

Si les peintres y allaient au gré de leur inspiration depuis leur kiosque, les musiciens passaient d’un plateau à l’autre pour offrir au public deux performances à l’heure.

Une telle proximité entre visiteurs et artistes était belle à voir, par une splendide journée printanière. La bonne humeur était au rendez-vous.

Après la culture, l’histoire

Parce que le Vieux-Terrebonne ne serait pas le quartier qu’il est sans un peu d’histoire, la SHRT avait prévu des reconstitutions historiques sur cinq plateaux théâtraux dispersés dans le quartier. Grâce à de valeureux comédiens, on a pu revivre les années 1707, 1759, 1811, 1839 et 1922.

Un autre pan de l’histoire qui a été abordé durant la journée a été la lutte des patriotes de 1837-1838, pour la Journée nationale des patriotes qui avait lieu le lendemain. Les organisateurs ont d’ailleurs dévoilé le drapeau des patriotes, en compagnie des dignitaires, au moment d’entamer les festivités des Arts à la trace. Le matin même, la Municipalité de Terrebonne avait procédé à la levée du drapeau des patriotes à l’hôtel de ville.

Claude Blouin honoré par Mathieu Traversy

Le député fédéral de Terrebonne, Michel Boudrias, a été le premier à saluer les patriotes, «ces pères de la démocratie», a-t-il cité durant les présentations officielles de l’activité, avant que son collègue du palier provincial, Mathieu Traversy, annonce une belle nouvelle à M. Blouin, initiateur des Arts à la trace. «Terrebonne est une histoire de culture et de patrimoine, et je tiens à souligner l’implication de M. Blouin qui a insufflé de l’énergie et de l’action à la SHRT. M. Blouin, vous faites partie de l’histoire de Terrebonne et vous en ferez toujours partie puisque j’ai l’honneur de vous annoncer que vous serez récipiendaire de la médaille de l’Assemblée nationale.» C’est avec sincérité que l’homme a remercié le député.

Pour conclure, André Fontaine, conseiller du quartier, et François-René Despatis-L’Écuyer, ont rappelé l’importance des artistes et de la culture dans le Vieux-Terrebonne. «On en veut plus, a déclaré M. Fontaine. Les gens sont conscients que le Vieux-Terrebonne a besoin d’événements comme celui-là. Merci aux Arts à la trace!»

Partager cet article

Commentez l'article

avatar