Quand l’école entre en piste

Depuis 1997, l’école de la Source à Mascouche présente son spectacle de cirque annuel auquel participent près de 200 élèves. Un projet rassembleur qui fait la joie des enfants, des parents et des enseignants.

Philippe Pilette

Avec ses neuf années d’existence, l’équipe de cirque de l’école de la Source a maintenant acquis une expérience remarquable. Artistes bien entraînés, numéros bien rodés, technique sans faille et scénarios originaux, le résultat est un spectacle de grande qualité, une grande fête remplie de beauté et d’émotions qui connaît d’année en année un succès grandissant.

Le spectacle de cette année, qui a été présenté pendant la semaine du 18 au 24 avril, avait pour thème «La micro-médecine du Doc Brown». Inspiré des personnages du fameux film «Retour vers le futur», il s’articulait autour d’une histoire de voyage dans le corps humain.

Le spectacle à grand déploiement avec costumes, maquillages, décors, éclairages, effets spéciaux, musique et montage audiovisuel a été présenté à six reprises : une première fois pour les enfants des centres de la petite enfance, deux fois pour les élèves de l’école et deux autres fois pour les parents et amis.

Des artistes talentueux

Comme pour les autres spectacles présentés depuis neuf ans, le thème choisi était le prétexte à la présentation d’une trentaine de numéros par les élèves de la troupe de cirque et des élèves de quatre classes de 2e et de deux de 5e année.

Les spectateurs ont ainsi pu admirer les prouesses des trapézistes, jongleurs, acrobates, gymnastes, danseurs, équilibristes, échassiers et monocyclistes qui illustraient dans leurs numéros le système digestif, le squelette, le système respiratoire, le cerveau ou d’autres parties du corps. Des clowns et des comédiens complétaient l’équipe et intervenaient tout au long du spectacle. De plus, une équipe technique constituée d’une quinzaine d’élèves s’occupait de l’éclairage, du son, des accessoires et de l’infographie.

Daniel Dupré et Hugues Gaudet, les deux enseignants en éducation physique qui conçoivent et réalisent le spectacle, sont très fiers de leurs jeunes artistes. «Ce sont environ 190 élèves par spectacle qui participent. Certains font la moitié des représentations, mais la majorité les font toutes», dit Daniel.

Une équipe dévouée

Les enseignants expliquent qu’un spectacle d’une telle envergure se prépare au moins un an à l’avance. Il faut trouver l’idée directrice et concevoir les numéros, les costumes, les accessoires. «Il y a environ 30 personnes qui nous aident à monter ce projet. Nous avons des parents bénévoles qui s’occupent du maquillage et des décors, des couturières qui habillent tous les artistes, d’autres s’occupent de la musique, de l’éclairage ou du montage audiovisuel», explique Hugues.

Au cours de l’année, des artistes professionnels de l’École nationale de cirque viennent donner une douzaine d’heures de formations aux élèves. Cette année, l’école a pu également bénéficier des conseils de Carolyne Vita, membre du Cirque du Soleil, qui a accepté la présidence d’honneur du spectacle. «Carolyne nous a beaucoup aidés pour les petits détails de finition. Elle a donné des trucs aux élèves pour la présence sur scène. Sa collaboration nous a été très précieuse», affirme Daniel, qui souligne également l’aide apportée par Josée Girard, qui s’occupe entre autres de la recherche des nombreux commanditaires. 

Pendant les représentations, plusieurs bénévoles aident à la gestion des élèves, qui, on s’en doute, sont particulièrement excités. Tous les membres de l’équipe sont en communication grâce à des walkies-talkies gracieusement prêtés par un commanditaire.

L’an prochain, le cirque de l’école de la Source fêtera son 10e anniversaire. Les deux enseignants savent qu’il y a beaucoup d’attentes et que le public sera au rendez-vous. À peine remis de la fatigue de leur dernière production, ils songent déjà au prochain thème et commencent à imaginer leurs numéros. «J’ai choisi cette école parce que j’avais le goût de vivre ça. Je savais que cela représentait beaucoup de travail, mais j’aime ça», conclut Hugues.

Félicitations à toute l’équipe!

Partager cet article

Commentez l'article

avatar