Québec investit massivement dans les infrastructures

Par Sophie Ginoux
Québec investit massivement dans les infrastructures
Le député de Rousseau, Louis-Charles Thouin (en bleu au centre), encadré de gauche à droite par Jean-François Collard, directeur général adjoint à la CSDA, Isabelle Gauthier, directrice de l'école Armand-Corbeil, Isabelle Gélinas, directrice générale de la CSDA, Guillaume Tremblay, maire de Mascouche, Lise Lavallée, députée de Repentigny, Mathieu Lemay, député de Masson, Lucie Lecours, députée de Les Plaines, Marc-André Plante, maire de Terrebonne, Denyse Peltier, mairesse suppléante de Repentigny, et Thomas Duzyk, président de la CSDA.

ÉDUCATION

Le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur a annoncé qu’il allait consacrer 71 M$ à l’agrandissement et à la construction d’écoles dans la région lanaudoise.

Le député de Rousseau et président du caucus des députés de Lanaudière, Louis-Charles Thouin, est venu représenter le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge, le mercredi 19 juin à l’école Armand-Corbeil, pour faire une annonce majeure : l’investissement de près de 71 M$ dans les infrastructures lanaudoises, dont près de 50 M$ dans la seule Commission scolaire des Affluents (CSDA). Cette attribution s’inscrit dans un programme de planification pluriannuelle qui va permettre à la CSDA de démarrer immédiatement ses démarches pour agrandir et construire plusieurs écoles et centres de formation à Terrebonne, à Mascouche et à L’Assomption.

Bâtir l’avenir

Comme l’a souligné par voie de communiqué le ministre Roberge, ces projets ont pour but d’offrir des environnements d’apprentissage modernes et de combler le manque de locaux. M. Thouin a ajouté, lors de la conférence de presse, que «les milieux de vie que fréquentent nos enfants ont une incidence sur leur développement, leur estime de soi, leur réussite et leur bonheur». Évidemment, cette annonce a réjoui la direction de la CSDA. Le maire de Terrebonne, Marc-André Plante, a quant à lui salué «la réponse concrète et rapide» aux besoins de ses citoyens, tout en annonçant que la Ville allait contribuer au financement d’une nouvelle école secondaire dans l’ouest de la municipalité. Puis, le maire de Mascouche, Guillaume Tremblay, a centré son propos sur le futur centre de formation professionnelle qui verra le jour autour du CentrOparc. «Merci de croire en nos projets d’avenir», a-t-il conclu.

Des projets d’envergure

Comme l’a souligné M. Plante, une somme de 10 M$ va être investie par le MEES dans l’élaboration d’un plan d’affaires en vue de la construction d’une nouvelle école secondaire à Terrebonne qui accueillera à peu près 1 000 élèves et dont le coût total est estimé à 52,6 M$. Un autre montant de 7,3 M$ est attribué au projet de centre régional de formation professionnelle pour techniques d’usinage qui réunira des élèves des trois commissions scolaires de la région lanaudoise près du CentrOparc, dont certains fréquentent déjà des programmes comme Mécanique de machines fixes. L’école secondaire du Coteau se dotera de son côté de 20 classes supplémentaires et d’un nouveau gymnase, tout comme l’école secondaire Armand-Corbeil, grâce à de premiers budgets respectifs de 2,1 M$ et de 2,75 M$.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar