Quelle bannière choisir?

Marie-Ève Grenon, Proprio Direct

Ah! cela est une question qui est régulièrement posée! Quelle bannière est la meilleure?… La question devrait être posée différemment, c’est-à-dire : quelle est la meilleure bannière pour moi? Et même encore, quel est le meilleur courtier ou la meilleure courtière pour moi?

Que l’on soit de n’importe quelle bannière immobilière, chaque courtier est travailleur autonome, donc chacun a quelque chose à vous offrir de différent. Évidemment, chaque bannière aussi, donc c’est souvent une combinaison des deux, la bannière et le courtier, qui fera la différence pour la vente de votre maison.

D’ailleurs, il faut savoir que même si vous choisissez une bannière X pour vendre, toutes les autres bannières auront accès à votre propriété pour la visiter avec leurs acheteurs. Donc vous aurez accès à tous les acheteurs qui cherchent dans votre région, et ce, peu importe la couleur de l’agence avec qui ils font affaire!

Ensuite, il faut voir ce qui vous est offert. Un programme de protection? Un programme de visibilité internet? Un programme de vente directe? Il y a autant de façons de faire que d’agences, mais une chose ne se dément pas, c’est la publicité. Choisissez un courtier qui n’a pas peur d’annoncer et qui donnera une belle visibilité et une bonne mise en marché à votre maison. C’est la clé!

Il vous faut choisir une personne avec qui vous vous sentez bien, car on entre dans votre intimité et on est là pour vous aider dans une des transactions les plus importantes de votre vie! Donc la confiance que vous éprouvez en la présence de votre courtier est essentielle et cela est un indice notable de la relation que vous développerez par la suite!

Pour finir, la bannière ne fait pas le courtier, tout comme le courtier ne fait pas la bannière. Prenez le temps d’analyser ce que chacun a à vous offrir et votre décision ne pourra qu’être bonne!

 

Pour toutes questions en immobilier, appelez-moi, ce sera un plaisir de vous aider dans vos projets!

Partager cet article

Commentez l'article

avatar