RE/MAX aide les enfants malades

«Le réseau RE/MAX s’implique pour Opération Enfant Soleil depuis 18 ans, car nous avons tous des enfants ou des neveux et nous sommes bien contents d’avoir de l’aide quand nous en avons besoin. Alors c’est important de s’impliquer dans cette cause qui touche tout le monde», affirme Renaud Thibault, directeur général de RE/MAX des Mille-Îles.

Andréanne Brault

Grâce notamment à un centre d’appels et à la tenue, au cours des dernières semaines, de diverses activités de collecte de fonds, les agents RE/MAX de la région ont réussi à amasser plus de 60 000 $ sur un objectif de 75 000 $. M. Thibault explique que l’objectif était de récolter 30 000 $ avec les activités et 45 000 $ avec le centre d’appels.

Vente de hot-dogs

Pour la première fois, une collecte de fonds organisée à la Pépinière Lapointe les 19, 20 et 21 mai a permis de récolter 2 061 $. Plus de 8 500 $ ont aussi été amassés grâce à une collecte de fonds et à une vente de hot-dogs organisées par quatre succursales de la Banque Nationale le 26 mai. Puis, un quilles-o-thon, qui a eu lieu le 29 mai au Salon de quilles Grande-Allée à Lachenaie, a permis de récolter 3 800 $. M. Thibault croit que ces sommes sont satisfaisantes considérant la mauvaise température lors de leur déroulement.

Marché aux puces

Le 5 juin, un marché aux puces et une vente de hot-dogs ont été tenus devant les bureaux de RE/MAX des Mille-Îles, sur le boulevard des Seigneurs à Terrebonne. Divers objets provenant des agents de RE/MAX et de leurs clients ont été vendus afin de récolter des fonds pour les enfants malades. Les objets qui n’ont pas trouvé preneur seront remis à des organismes de charité. Plusieurs billets au coût de 10 $ ont été vendus pour le tirage de la maison Enfant Soleil. Seulement avec la collecte à la Banque Nationale, 1 250 billets ont été vendus. Le magasin Jean Coutu, voisin de RE/MAX a aussi récolté des fonds le 5 juin.

Les territoires de Mascouche, de la nouvelle ville de Terrebonne et de Sainte-Anne-des-Plaines étaient couverts par le centre d’appels composé de huit téléphonistes, tous des agents de RE/MAX ou leurs conjoints.

Une population généreuse

M. Thibault considère que les gens sont généreux, car ils sont sollicités partout et appellent tout de même pour faire des dons. L’associée de M. Thibault, Michelle Vézina, affirme que les gens donnent environ 25 $ et qu’approximativement 1 200 personnes de la région font un don. «C’est une cause importante. Les enfants sont la relève, et les hôpitaux manquent de fonds. Les agents de RE/MAX travaillent souvent avec des jeunes familles, donc nous nous sentons touchés. Les gens doivent être conscients qu’un petit don fait toute la différence», mentionne-t-elle, tout en soulignant qu’il s’agit d’un travail exigeant, mais que les agents sont toujours satisfaits des résultats obtenus.

La bénévole France Thifault s’impliquait déjà avant de faire partie de RE/MAX. «Ma petite fille a déjà été malade, alors je faisais du porte-à-porte et des quilles-o-thon. Je voudrais dire aux gens de donner même s’ils n’ont pas d’enfants», souligne-t-elle. La trésorière de cette collecte, Micheline Cyr, s’implique elle aussi depuis de nombreuses années. «Je n’ai pas d’enfants, mais je suis toujours là pour les enfants malades», dit-elle en réitérant l’importance de participer à cette cause. «Nous serons encore là pour les enfants malades dans 25 ans», a conclu M. Thibault.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar