Renaud Thibault, la passion de l’immobilier

ENTREVUE

Renaud Thibault a une mémoire phénoménale des dates marquant sa vie et des émotions qui y sont rattachées. Maintenant propriétaire à 100 % de RE/MAX des Mille-Îles et de l’édifice qui abrite l’entreprise sur le boulevard des Seigneurs, M. Thibault est bien en selle pour mener les projets qui lui sont chers.

Gilles Bordonado

Origine modeste

D’une origine très modeste en Gaspésie rurale, Renaud Thibault a vécu avec ses cinq frères dans un dénuement certain. Adolescent travaillant dans un club de golf local où il occupera tous les postes inimaginables, le jeune homme rencontre plusieurs notables et hommes d’affaires du coin, de là, naît son intérêt pour les affaires. Un jour un évaluateur municipal venu de Montréal, plus précisément de Repentigny, Gaston Venne, l’embauche pour accompagner un membre de son équipe pour la vérification des permis de construction des immeubles de Gaspé. Pendant quelques semaines, Renaud, du haut de ses 16 ans, servira de guide à l’évaluateur de la firme Leroux, Beaudry, Picard et associés.

« Avant de repartir, l’évaluateur m’a dit que si je venais un jour dans la métropole, il aurait un poste pour moi. Dans les jours qui ont suivi, j’ai pris l’autobus pour Montréal. Je n’étais venu qu’une fois à Montréal avant et je n’avais jamais pris seul le métro. Arrivé au terminus Berri, ça m’a pris la matinée pour me rendre aux bureaux de la firme sur Crémazie. À la réception, j’ai demandé à rencontrer mon contact, monsieur Venne. Le pauvre homme était sidéré de me voir là, mais il a tenu promesse. Le samedi matin, je suis retourné à Gaspé chercher mes affaires et je suis revenu le dimanche. Je commençais le lendemain », notera Renaud.

Né pour la vente… de maisons !

Grâce à un ami, Richard Charrette, de Mascouche, Renaud, alors dans la vingtaine, découvre la vente. À l’aise dans ce domaine, il gravit rapidement les échelons dans trois multinationales.

Ayant acheté sa première maison en 1980 avec sa femme, Marguerite Laurin, il se porte acquéreur de quelques autres propriétés par la suite. « De mon expérience en évaluation municipale, je remarquais bien que la valeur des propriétés ne cessait d’augmenter. C’est tout naturellement que j’ai investi dans le domaine », confiera l’homme d’affaires.

Bien installé professionnellement, Renaud Thibault fait le grand saut en 1987, le 2 février pour être précis. Il quitte un emploi rémunérateur aux conditions exceptionnelles pour la vente immobilière : « J’étais fasciné par ce domaine. J’ai suivi mon cours en 1986. J’ai obtenu mon premier poste d’agent chez RE/MAX de la Pointe. La première journée, ça n’a pas bougé, et dès le lendemain, j’avais trois inscriptions : ma maison à Repentigny et les autres deux immeubles qui nous appartenaient. J’avais 10 affiches dans mon garage et il n’était pas question qu’elles restent là à rien faire! Ma femme n’était pas très heureuse de voir notre maison en vente… mais nous l’habitons toujours aujourd’hui! Elle a compris que l’important, pour moi, c’était de m’afficher, d’être visible rapidement dans le marché », ajoutera-t-il.

M. Thibault se fait rapidement un nom. En 1991, il fonde avec d’autres agents un bureau de courtage immobilier à Pointe aux Trembles, Les Courtiers Associés Int-Act, pour « intégrité » et « action », deux qualités toujours centrales dans le travail de M. Thibault.

Après quelques moments difficiles, ce père de deux enfants relance sa carrière. En 1992, il devient directeur de la succursale du Permanent de Repentigny.

Approché par La Capitale, il œuvrera plus de 11 ans pour cette bannière comme directeur d’une à trois succursales à la fois, dans la région de Montréal, Lanaudière et en Outaouais. Il est reconnu comme un redresseur de bureaux, et ses succès le mènent au poste de directeur des projets spéciaux au siège social de cette bannière. Il dépend directement du président, Paul Legault : « En 1999, je ne me sentais plus à ma place. Moi, je suis un gars d’agents. J’ai décidé de reprendre mes bureaux d’Ahuntsic et Dollard des Ormeaux ainsi que ceux de l’Outaouais. En 2002, j’ajoutais Pointe-aux-Trembles, retrouvant des confrères de mes débuts. »

Un nouveau virage

En janvier 2004, nouveau virage dans la carrière de Renaud Thibault. Il apprend que RE/MAX des Mille-Îles est sur le marché… et ça l’intéresse.

Résident de Repentigny, le Lanaudois a entendu parlé du formidable développement de la région des Moulins. « Le samedi et le dimanche, ma femme et moi mangions au restaurant dans le coin. On se promenait et je voyais un nombre sans cesse croissant de maisons se construire. Je me disais qu’un jour, je les vendrais peut-être toutes. C’était l’opportunité de ma vie, la réalisation d’un vieux rêve : disposer d’une bannière solide, des meilleurs agents, d’une grande notoriété, d’un bureau valorisant l’intégrité, le travail et le service, d’un siège social dans un édifice solide de deux étages. Tout était là », d’ajouter le propriétaire de l’entièreté du fonds de commerce et de l’édifice RE/MAX depuis le 14 novembre dernier.

Michelle Vézina, une grande dame

Renaud Thibault ne cache pas son admiration pour Mme Michelle Vézina, fondatrice de l’entreprise : « Mme Vézina a réalisé un travail extraordinaire. Elle a fait de RE/MAX des Mille-Îles ce que c’est aujourd’hui, une référence dans le domaine de l’immobilier dans la région. C’est une très grande dame et je la remercie grandement pour sa confiance. Je tâcherai, comme mon équipe, d’en être digne. Elle pourra demeurer agente avec nous aussi longtemps qu’elle le désirera », de confier M. Thibault, avec une certaine émotion.

Une équipe formidable

Renaud Thibault est emballé par son équipe à laquelle se greffera le 3 janvier prochain sa conjointe en tant que directrice Finances et administration : « Ce sera un beau défi pour Margo, qui comptait 27 années d’expérience à la Banque Laurentienne. Je suis persuadé que tout se passera très bien », d’ajouter celui qui partage sa vie depuis plus de 27 ans.

L’homme d’affaires a des projets à la pelletée. D’ici deux ans, il entend réaménager non seulement l’affichage de la bâtisse, mais aussi son aménagement intérieur pour qu’il réponde aux nouveaux besoins des agents.

Il est toujours aussi motivé à offrir les meilleures ressources disponibles à ses agentes et agents pour permettre aux acheteurs de réaliser leurs rêves d’acquérir une maison répondant à leurs besoins et aux vendeurs d’obtenir le juste prix pour leur propriété.

Une chose est certaine, Renaud Thibault est plus animé que jamais. Le jeune gaspésien en a fait, du chemin, mais les mêmes principes l’habitent toujours : honnêteté, intégrité et services.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar