Retour des soins de santé privés dès le 1er juin

Retour des soins de santé privés dès le 1er juin
Les soins de santé privés, dont les soins dentaires, seront autorisés à compter du 1er juin partout au Québec.

En plus d’annoncer la possibilité de tenir des rassemblements extérieurs sous certaines conditions, le gouvernement a donné le feu vert aujourd’hui à la réouverture des commerces de soins de santé privés, de soins personnels et de soins esthétiques. Sans oublier les soins de toilettage pour animaux.

En ce qui a trait aux soins de santé privés, tout comme les soins de toilettage pour animaux, la mesure sera effective à compter du 1er juin, et ce, dans l’ensemble du Québec. Les soins de santé privés incluent les cliniques de soins buccodentaires et centres dentaires (tous les soins dentaires) et les entreprises du secteur des soins thérapeutiques (cliniques de physiothérapie, d’ostéopathie, d’ergothérapie, chiropratiques, de massothérapie, de psychologie, d’optométrie, d’acuponcture, de naturopathie, d’homéopathie, d’orientation de carrière, de travail social, de thérapie conjugale et familiale, de sexologie, d’autres formes de thérapie, de nutrition, d’orthophonie et audiologie, podiatriques et d’autres formes de médecine douce ou alternative).

Concernant les entreprises du secteur des soins personnels et de l’esthétique (salon de coiffure, barbier, centre d’esthétique, espace manucure et pédicure, services d’épilation, soins de la peau, tatouage, perçage, etc.), les citoyens de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), soit Terrebonne et Mascouche, ainsi que ceux de la MRC de Joliette devront patienter encore un peu. La date de reprise sera annoncée ultérieurement pour ces territoires.

Les entreprises qui reprendront leurs activités progressivement devront toutefois prendre toutes les précautions nécessaires pour assurer un environnement sécuritaire pour le personnel et pour les clients et les patients.

Évidemment, tout client présentant des symptômes de la COVID-19 (par exemple la fièvre, la toux, un mal de gorge, des difficultés respiratoires, une perte de l’odorat) doit s’abstenir d’avoir recours à ces services. Les personnes atteintes doivent reporter leur rendez-vous et se placer en isolement pendant 14 jours. Au moment de la reprise de leur rendez-vous, elles ne devront pas avoir de fièvre depuis au moins 48 heures, ni avoir de symptômes depuis au moins 24 heures, informe le gouvernement dans un communiqué de presse. (PC)

Lisez aussi notre texte sur l’autorisation de tenir des rassemblements extérieurs limités, annoncée aujourd’hui.

Partager cet article

2
Commentez l'article

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Pénélope ClermontStéphanie Sabourin Auteurs de commentaires récents
Stéphanie Sabourin
Invité
Stéphanie Sabourin

Chambly richelieu st mathias ouvre-t-il leur porte le 1er juin?