Robitaille et Marcotte se la coulaient douce

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
Robitaille et Marcotte se la coulaient douce
L'ex-maire de Terrebonne Jean-Marc Robitaille apparaît à de nombreuses reprises dans des positions inconvenantes sur les photos et dans les extraits vidéo diffusés par JE. (Photo : archives)

VOYAGES SUR LE TOUCH AVEC TONY ACCURSO

L’ex-maire de Terrebonne Jean-Marc Robitaille et l’ancien maire de Mascouche feu Richard Marcotte ont passé des moments inoubliables sur le somptueux yacht de l’entrepreneur Tony Accurso selon des photos et vidéos rendues publiques par le bureau d’enquête de l’Agence QMI.

Dans un reportage de l’émission JE diffusé le 10 janvier, on dévoile des extraits vidéo des séjours de M. Robitaille sur le Touch saisis chez M. Accurso ainsi que des photos que M. Marcotte conservait dans un album souvenir.

On rappelle, dans le reportage, que M. Robitaille avait d’abord dit n’avoir séjourné qu’une seule fois sur le bateau de l’entrepreneur, dans des circonstances fortuites et à ses propres frais, avant d’avouer en septembre 2014 y avoir séjourné à deux reprises, en 2006 et en 2008, toutes dépenses payées.

Marcotte, ami de longue de M. Accurso, affirmait pour sa part que ses moments passés sur le luxueux yacht relevaient du domaine privé.

Les élus et l’entrepreneur ont toutefois toujours nié que ces séjours aient eu un effet sur l’octroi de quelque contrat que ce soit. M. Accurso a d’ailleurs été acquitté d’avoir aidé M. Marcotte à commettre un abus de confiance en 2018. L’ancien maire de Mascouche est décédé en 2016, avant le procès.

Terrebonne réagit

Dans la foulée de la diffusion du reportage, la Ville de Terrebonne a réagi par voie de communiqué. «Depuis un an, mes collègues du conseil municipal, de l’administration et moi-même nous activons à rebâtir la confiance des citoyens envers l’appareil municipal», déclare le maire, Marc-André Plante.

Son équipe et lui, affirme le premier magistrat, sont en mesure de prendre des «décisions qui s’imposent pour rétablir la situation et s’assurer que l’organisation soit exempte de tout soupçon de collusion, corruption et malversation». Il cite en exemple le partenariat imminent avec le Bureau d’éthique et d’intégrité de Laval «pour développer la meilleure culture éthique» et l’embauche du nouveau directeur expérimenté en la personne d’Alain Marcoux.

«Notre motivation quotidienne est de continuer à servir activement la population de Terrebonne au meilleur de nos connaissances», conclut M. Plante.

Au moment de mettre en ligne, la Ville de Mascouche n’avait pas réagi.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar