Salles de spectacle et cinémas : réouverture non rentable

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
Salles de spectacle et cinémas : réouverture non rentable
Il sera impossible pour le Théâtre du Vieux-Terrebonne d'assurer une quelconque rentabilité en n'autorisant la présence que de 50 personnes à l'intérieur des salles. (Photo : archives)

Même si le gouvernement a autorisé la réouverture des salles de spectacle et des cinémas à compter du 22 juin, il sera impossible pour ces diffuseurs d’assurer une quelconque rentabilité en n’autorisant la présence que de 50 personnes à l’intérieur des salles.

La directrice générale et artistique de la Société de développement culturel de Terrebonne (SODECT), Louise Martin, ne sait toujours pas quand ni de quelle façon les activités pourront reprendre au Théâtre du Vieux-Terrebonne. Et ce, même lorsque le gouvernement haussera le nombre de personnes permises à 250, comme attendu « au cours des prochaines semaines ».

« Nous avons fait tous les calculs. Dans notre salle de 650 places, si on doit conserver 2 mètres de distance, c’est 112 personnes. À 1,5 mètre, c’est 126 et à 1 mètre, c’est 156 personnes, affirme Mme Martin. Ensuite, il y a le défi de faire entrer les gens, de vendre les billets, de vérifier les billets, de donner l’accès aux toilettes, d’accueillir les artistes… Toute cette logistique va imposer beaucoup de frais. »

Il faut aussi contacter les artistes pour tenter de bâtir une programmation. « Les artistes vont-ils accepter de venir jouer pour le quart du cachet si je n’ai droit qu’au quart des spectateurs dans la salle? […] C’est correct si on ne fait pas beaucoup de profits, mais on souhaite au moins ne pas faire de pertes », souligne-t-elle.

Bref, la SODECT est encore dans l’inconnu. Même chose pour le Moulinet, située sur l’Île-des-Moulins. « À cet endroit, si on peut accueillir 30 personnes, ce sera bon. Et on devra accueillir des artistes en solo, car la scène est petite », note la directrice générale et artistique de la SODECT, qui n’exclut pas d’utiliser le Théâtre de verdure, cette scène extérieure aménagée au cœur de l’Île-des-Moulins.

Le 3 juillet pour les cinémas

Si les cinémas peuvent aussi rouvrir le 22 juin, les cinémas Guzzo ont annoncé que les activités reprendront le 3 juillet tant au Méga-Plex Terrebonne 14 que dans les autres établissements de la chaîne.

Bien entendu, plusieurs mesures seront prises. « Il pourra y avoir des spectateurs dans toutes les rangées, mais il faudra garder deux bancs de distance avec les gens qui ne sont pas d’une même cellule familiale. Nous allons aussi changer les horaires pour que les films ne commencent pas et ne finissent pas tous en même temps pour éviter que tout le monde se retrouve au même endroit en même temps », précise Vincenzo Guzzo, directeur général des Cinémas Guzzo, en entrevue.

Toutes les salles seront nettoyées entre chaque représentation, mais M. Guzzo lance un appel au civisme. « On demande aux gens de ramasser leurs contenants de boisson et leur sac de popcorn en sortant de la salle plutôt que de les laisser par terre », implore-t-il. Cela facilitera la tâche des employés du cinéma, qui porteront d’ailleurs tous des masques et des visières.

Pour ce qui est des films qui seront à l’affiche, M. Guzzo indiquait que la programmation n’était toujours pas finalisée. Il peut toutefois dire qu’il y aura des films québécois et des films pour toute la famille. La sortie du très attendu de Mulan est prévue le 24 juillet, tandis que le film d’action Tenet prendra l’affiche le 31 juillet, avance M. Guzzo.

Croit-il que les premières semaines seront rentables? « Non, répond-il du tac au tac. Mais je vais quand même rouvrir parce qu’il faut recommencer quelque part. »

Les Cinémas Ciné Entreprise, qui exploitent notamment le Cinéma Triomphe, à Lachenaie, ont aussi annoncé sur leur page Facebook une réouverture le 3 juillet.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar