Sans surprise

Le maire de Mascouche, Richard Marcotte, n’est pas surpris de la décision de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) de revendre le manoir de Mascouche. Toutefois, la Ville de Mascouche aimerait bien collaborer avec l’UQAM à la revente du domaine seigneurial.

Karine Cousineau

“C’est confirmé : l’UQAM mettra le domaine seigneurial en vente”, a affirmé le maire Marcotte. “Nous avons proposé à l’UQAM de former un comité pour étudier toutes les opportunités quant à la revente du manoir”, ajoute-t-il.

Le maire de Mascouche a toutefois rappelé que l’acheteur éventuel du devra absolument se conformer aux règlements de zonage de la Ville de Mascouche, qui définit la forêt domaniale comme une zone de préservation.

En décembre, le maire avait précisé que rien ne lui indiquait alors que l’UQAM avait l’intention de revendre le manoir. “Je trouve dommage que l’UQAM doive faire face à des difficultés financières, mais je n’ai pas eu de nouvelles d’eux. Comme la Ville n’est pas propriétaire, c’est difficile pour nous d’intervenir dans le dossier. On va attendre les conclusions de leur évaluation”, avait-il dit.

Notons que la Société de développement et d’animation de Mascouche (SODAM) et un groupe d’élèves de l’école secondaire du Coteau ont multiplié les démarches pour préserver cet héritage unique du patrimoine mascouchois.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar