“ Serge Hamelin est un véritable roseau politique ”

– Richard Marcotte

Prenant connaissance « des orientations stratégiques » de Serge Hamelin, le chef de l’équipe Marcotte-Ralliement Mascouche, Richard Marcotte, a déclaré que son adversaire était toujours fidèle à lui-même, c’est-à-dire un véritable « roseau politique ».

« Si le vent souffle à droite, il tournera à droite; si le vent souffle à gauche, il tournera à gauche. Ses idées se répandent au gré du vent, selon les humeurs populaires sans jamais en mesurer les conséquences à moyen et à long terme. La politique ne consiste pas à créer de l’insatisfaction de ce qui va bien », de dire le premier magistrat.

Selon M. Marcotte, « Serge Hamelin semble oublier que son propre candidat, Jean-Luc Beauchemin, ex-gestionnaire de l’aéroport de Mascouche, a déclaré à un journal local que ça prendrait des centaines de milliers de dollars pour rajeunir l’aéroport. Il ne s’agit pas d’une vente de feu ni de homards. Où M. Hamelin va-t-il prendre ces milliers de dollars pour prendre soin d’un équipement dont la population mascouchoise ne veut pas absorber les coûts? Une ville n’est pas tenue de gérer ni un golf ni une marina ou un aéroport. Nos associations ont besoin davantage d’équipements pour nos jeunes », indique le maire Marcotte.

Ce dernier accuse également Serge Hamelin « d’attaquer » les promoteurs immobiliers de Mascouche en soulignant qu’il préférait la qualité à la quantité. « Qui attaque-t-il au juste? Peut-il nommer un seul nom d’un promoteur qui n’aurait pas construit une maison à son goût? Parlait-il de ses propres panneaux électoraux? M. Hamelin devrait savoir que les promoteurs immobiliers permettent à Mascouche d’accueillir chaque année de nouveaux résidants et de donner accès à la propriété à nos jeunes familles. Sans l’appui du développement résidentiel, nous serions incapables de redistribuer la richesse à l’ensemble de nos concitoyens. La qualité de nos projets de construction est exemplaire grâce au partenariat que nous avons établi avec les investisseurs », de dire le maire.

« Le chef d’Horizon Mascouche propose également la venue de postes de quartier à Mascouche. Sait-il qu’un poste de quartier s’élève à un million de dollars à Montréal? Sait-il que la criminalité a baissé de 9 % à Mascouche en dépit d’une augmentation constante de la population? Sait-il qu’avec l’application du niveau 2 de la police, la Ville compte actuellement cinq groupes de policiers et un sergent pour chaque équipe respective? Nous préférons investir dans les ressources humaines plutôt que dans le béton. Nous avons huit quartiers dans notre ville. Un tel projet présente des coûts de huit millions de dollars. Nous ne sommes pas Montréal! M. Hamelin croit que nous voulons partir en hypothéquant l’avenir des Mascouchois, et il se trompe. Non seulement nous ne voulons pas partir, mais nous voulons aussi obtenir un mandat clair de la population pour poursuivre le travail que nous avons déjà amorcé. Contrairement à lui, nous n’avons pas l’intention de quitter le navire, ce qu’il a fait deux fois au RM (Ralliement Mascouche) tout comme Lise Gagnon, qui suit ses traces. Notre ville possède un potentiel exceptionnel, et nous allons faire en sorte que la croissance de notre ville se poursuive dans l’harmonie et dans un climat sain avec l’ensemble de nos partenaires », de conclure le maire Richard Marcotte.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar