Signe économique encourageant

Photo de Gilles Fontaine
Par Gilles Fontaine
Signe économique encourageant
Philippe Rich, Kevin Swift et Simon Bourdon, de Leadhouse, entourent Geneviève Michaud, d’InnoHub La Centrale. À la droite, le directeur d’InnoHub La Centrale, Robert Ladouceur. (Photo : courtoisie)

InnoHub La Centrale, à Terrebonne, vient d’accueillir deux nouvelles entreprises, le conseil de la MRC Les Moulins ayant autorisé, le 20 août, la signature de deux ententes d’incubation pour une 10e et une 11e entreprise.

Il s’agit de Leadhouse, une entreprise innovante en technologies de l’information et des communications, et ROCHALIA bio, une entreprise écoresponsable qui se spécialise dans la fabrication de produits de soins naturels destinés aux nouveau-nés, aux bébés et aux enfants de 0 à 12 ans.

«Avec ces entreprises, explique Claude Robichaud, directeur général de la MRC Les Moulins, nous avons signé des conventions d’incubation avec 11 entreprises. C’est un bon rythme. En fait, c’est un rythme plus rapide que nous l’avions prévu.»

Avec le départ de la Chambre de commerce et d’industrie Les Moulins, laquelle déménage dans un espace à bureaux situé sur le boulevard de la Pinière, quelques places sont toujours disponibles ainsi qu’un espace industriel.

«La progression d’InnoHub est excellente. C’est un signe économique encourageant et ça montre la vitalité du milieu. Clairement, notre formule répond à un grand besoin», ajoute-t-il.

L’incubateur appuie les projets innovants dans les secteurs industriel, des technologies et des services aux entreprises.

Contrat de gré à gré

Lors de la séance, un règlement sur la gestion contractuelle a aussi été adopté, portant à 75 000 $ la limite de valeur des contrats que la MRC peut conclure de gré à gré. «C’est une actualisation de ce montant, mentionne M. Robichaud. Ce rehaussement ne veut pas dire que nous laisserons tomber le principe des appels d’offres pour ces contrats, notamment pour certains cas. Nous sommes à l’intérieur des balises permises par la loi. Et nous comptons user d’alternance entre les différents fournisseurs le cas échéant», conclut Claude Robichaud.

Enfin, il faut noter le changement d’horaire des séances du conseil de la MRC, puisque la réunion du mois de septembre se tiendra le 17 septembre à 19 h.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar