Simplement Rachid!

Photo de Gilles Fontaine
Par Gilles Fontaine
Simplement Rachid!
L’humoriste Rachid Badouri sera en spectacle les 18, 19 et 20 septembre au Théâtre du Vieux-Terrebonne avec son troisième spectacle solo. (Photo : Productions KOScène inc.)

TROISIÈME SPECTACLE DE RACHID BADOURI

Après le succès de ses deux premiers spectacles, Arrête ton cinéma! et Badouri rechargé, l’humoriste Rachid Badouri a amorcé en juin la tournée de son troisième spectacle, Rachid, un spectacle qu’il dit plus sobre et beaucoup plus personnel. Il sera au TVT les 18, 19 et 20 septembre pour nous montrer le vrai Rachid.

Beaucoup de choses se sont produites dans la vie de Rachid Badouri après la montée fulgurante de sa popularité. Entre autres, une puissante crise de la quarantaine et une grave infection, précisément une cellulite à la jambe qui s’apparente à la bactérie mangeuse de chair, lui ont fait réaliser qu’il avait un comportement de «trou de cul»… selon ses termes. D’ailleurs, un numéro aborde directement ce sujet.

Un malaise

« Je n’étais pas bien avec ce que j’étais et ce que je devenais. »

«Je n’étais pas bien avec ce que j’étais et ce que je devenais. Je me comportais comme un enfant-roi qui a obtenu un succès trop rapide, mais beaucoup trop rapide, et qui n’arrivait pas à bien gérer tout ça. Je ne saisissais pas tout ce qui se passait dans ma vie et, surtout, ce qui m’arrivait. Quand je paniquais, j’avais l’habitude de péter des crises envers mon entourage personnel et professionnel.»

Sa façon de voir son métier s’est donc transformée. «J’ai dû annuler une trentaine de spectacles. Et lorsque ça t’arrive (l’infection sévère), ça change ta façon de voir les choses et ton métier. C’est probablement la vie qui m’envoyait des messages, mais je ne les voyais pas. Je peux vous dire que ça me fait encore plus apprécier toute la chance que j’ai.»

Or, dans ses grands changements, Rachid Badouri s’est séparé de son gérant après le scandale de Gilbert Rozon et a rejoint l’équipe de KOScène, pour entamer cette nouvelle voie qu’il souhaite suivre.

Authentique et plein d’énergie

Son nouveau spectacle, qui ne porte pas encore de titre, sera plus authentique, nous dit-il. «Bien que les numéros seront plus authentiques, j’aurai la même énergie. Je suis encore flyé, mais disons avec plus de profondeur et j’ai toujours plein de choses à dire. Je crois que la quarantaine m’a fait ça, être plus transparent, éviter la bullshit et ne plus avoir de temps à perdre ni à cacher. Je peux dire que je me sens plus libre», ajoute l’humoriste.

Quant au nom de son spectacle, «c’est la tournée qui le trouvera», soutient Rachid Badouri. Sinon, ce sera tout simplement Rachid, point.

Il a entamé son rodage en juin. «À Terrebonne, ça sera rodé comme je le veux.» Évidemment, il parlera du Rachid d’avant sa transformation avec un numéro qui s’intitule «Je suis un ancien trou de cul». Il parlera aussi de la crise de la quarantaine et de l’image des Arabes, en expliquant «les deux côtés».

Comme à son habitude, il traitera tous ces sujets avec l’humour et l’énergie qui le caractérisent. «Je n’ai pas envie de devenir un motivateur. Mon but premier sera toujours de faire rire les gens et de leur faire passer une super belle soirée. Vous savez, les spectateurs verront le même gars rempli d’énergie sur scène. Ça, ça ne change pas», conclut-il.

***

Pour assister à l’une des représentations du nouveau spectacle de Rachid Badouri, les 18, 19 ou 20 septembre à 20 h, il suffit de visiter le www.theatreduvieuxterrebonne.com ou de téléphoner au 450 492-4777.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar