Trente mesures de relance

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
Trente mesures de relance
S'il est impensable de tenir un spectacle de la Fête nationale sous la formule habituelle, quatre conseillers municipaux proposent notamment d'adapter certaines festivités au contexte actuel. (Photo : archive -, Benoît Demers)

Souhaitant « contribuer à la réflexion du conseil municipal » quant aux mesures pouvant être déployées pour la relance graduelle des activités et des services de la Ville de Terrebonne, quatre conseillers municipaux n’étant pas issus du parti du maire ont déposé 30 propositions lors de la séance du 11 mai.

Marc-André Michaud, Nathalie Lepage, Robert Morin ainsi que Caroline Desbiens ont élaboré ensemble les propositions divisées en cinq thèmes : accélérer les grands chantiers municipaux, soutenir les fleurons économiques, outiller les citoyens dans leurs travaux, sauver la saison estivale, et être solidaires et stimuler la conversation.

Certaines propositions rejoignent des idées déjà mises de l’avant ou étudiées, comme de revoir le PTI pour savoir quels sont les chantiers à prioriser ou alors la possibilité d’élargir des terrasses sur le trottoir ou dans la rue, dont dans le Vieux-Terrebonne.

Parmi les autres mesures, les quatre conseillers suggèrent, par exemple, de créer un fonds d’aide spécifique pour l’implantation de mesures sanitaires dans les PME.

Fêter en s’adaptant

Ils proposent aussi de confier à la SODECT l’élaboration d’une « programmation culturelle mobile dans les parcs ou sur rue », ce qui permettrait de tenir des spectacles itinérants, suggère-t-on, tout en respectant les consignes de distanciation physique.

« Ne sachant pas à quel moment le Théâtre du Vieux-Terrebonne pourra rouvrir, il est essentiel que la Ville s’engage à maintenir les mandats et la subvention de fonctionnement versée à la SODECT pour lui permettre d’adapter son offre culturelle », note Caroline Desbiens dans un communiqué de presse.

Toutes les mesures proposées dans ce plan seraient conditionnelles à l’accord des autorités en matière de santé publique.

«Le premier événement majeur de l’été, c’est la Fête nationale. S’il nous est impossible de nous réunir pour fêter comme à l’habitude, nous pourrions adapter nos festivités en offrant un spectacle en ligne, en organisant une parade et en diffusant de la musique à travers les rues des quartiers », suggère Marc-André Michaud.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar