Très brève séance

Alors que les séances du conseil municipal de Terrebonne s’étirent habituellement sur quelques heures, l’assemblée ordinaire du 9 décembre n’a duré que 20 minutes. Personne ne s’est avancé au micro lors des deux périodes de questions.

La Ville a adopté son règlement interdisant la vente et la distribution des sacs de plastique. Puis, un contrat a été donné à Gestion Vincent et Limoges pour la gestion et l’animation de camps de jour réguliers de la Ville en 2020 et en 2021, pour un montant de presque 1,3 M$. En confiant ce contrat au privé plutôt qu’à l’interne, la Ville épargne 110 000 $ et les employés de la Direction des loisirs et de la vie communautaire pourront consacrer leur temps à d’autres tâches. Un avis juridique a été demandé avant l’octroi de ce contrat étant donné un lien de parenté entre le soumissionnaire et une membre du personnel du cabinet du maire. Toutefois, puisque cette employée ne participe d’aucune façon à l’ouverture des soumissions, la Ville a pu aller de l’avant.

Par ailleurs, Terrebonne et son ex-greffier Denis Bouffard se sont entendus sur un règlement sur la cessation du lien d’emploi et sur «une transaction et quittance» de 142 140 $ en deux versements. L’entente survient moins de trois semaines après un jugement du Tribunal administratif du travail qui ordonnait la réintégration de Me Bouffard.

Texte : Jean-Marc Gilbert

Partager cet article

Commentez l'article

avatar