Trois étoiles de la réussite et de la persévérance

Photo de Gilles Fontaine
Par Gilles Fontaine
Trois étoiles de la réussite et de la persévérance
Thomas Lutes (école l’Impact), Élizabeth Poupier (école Des Rives) et Mathieu Genest (école Armand-Corbeil) ont été plus que persévérants. Ils ont été tenaces et résilients. Plus rien ne peut les arrêter. Ils posent devant une étoile de mérite de la réussite. Ils ont été des étoiles dans leur entourage et ont été reconnus ainsi. (Photo : Gilles Fontaine)

Bien que la persévérance scolaire soit l’affaire de tous, il est toujours impressionnant de voir les efforts que certains étudiants mettent pour atteindre leurs buts. Élizabeth Poupier, Thomas Lutes et Mathieu Genest, comme plusieurs autres, se sont relevé les manches, ont surmonté les embûches et marchent maintenant sur la route du succès, leur succès.

Ces trois jeunes ont reçu un grand honneur. Avec 11 autres de leurs collègues étudiants, ils ont été choisis, par leur milieu scolaire, à titre d’ambassadeurs de la persévérance.

«C’est certain que c’est avec beaucoup de fierté que j’ai appris la nouvelle», a mentionné Élizabeth, de l’école Des Rives.

Il y avait aussi beaucoup de fierté chez Thomas (école l’Impact) et Mathieu (école Armand-Corbeil). «Au début, j’ai été surpris. Je croyais qu’on voulait me reprocher quelque chose», dit Thomas en riant.

«Pour ma part, ajoute Mathieu, j’ai travaillé tellement pendant toutes ces années pour arriver à ce résultat!»

Des embûches surmontables

Tous trois avaient plusieurs défis importants à surmonter.

Très active et impliquée à l’école, Élizabeth souffre d’une maladie dégénérative de l’œil. Elle perd de plus en plus la vision. Elle fonce tout de même. «Je sais que je vais probablement perdre la vue, alors j’en profite au maximum. Peu importe ce que je peux faire ou dire, la vie continue de toute façon», lance-t-elle sagement. Élizabeth est en pleine conscience, une pleine conscience qui a muselé l’auteur de ces lignes.

Depuis la maternelle, Mathieu doit vivre avec une difficulté langagière. Il a toujours été en classe de soutien. Une grande année l’attend l’an prochain, alors qu’il sera dans une classe régulière pour sa 2e secondaire. «Je voulais sortir du programme et aller au régulier. C’était l’un de mes objectifs et, honnêtement, j’ai super hâte», affirme-t-il avec un large sourire.

Les troubles d’apprentissage ont été les embûches de Thomas. Il a aussi fréquenté des classes de soutien. Bien conscient de sa situation, il a décidé de se relever les manches. «J’avais de très mauvaises notes. À un certain moment, je me suis dit que je n’allais nulle part de cette façon. Je me suis repris en main.» Tellement qu’il a été surnommé «l’expert du site Alloprof»! Il s’était fixé un objectif et a tout fait pour y arriver, jusqu’à ce qu’il obtienne des A et des notes parfaites.

Pour ces trois étudiants, les défis et les difficultés qui se sont présentés devant eux n’étaient que des incitatifs à travailler plus fort. C’est ce qu’ils ont fait. Ils ont réussi.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar