Trois Terrebonniens dans l’Équipe Québec 2020

Photo de Gilles Fontaine
Par Gilles Fontaine
Trois Terrebonniens dans l’Équipe Québec 2020
L’Équipe Québec 2020 de plongeon a été dévoilée et parmi ceux-ci, on compte le Terrebonnien François Imbeau-Dulac. (Photo : Antoine Saito)

Le 17 janvier, Plongeon Québec dévoilait l’identité des athlètes faisant partie de l’Équipe Québec 2020. Parmi ceux-ci se retrouve encore cette année, dans la catégorie Excellence, l’athlète olympique de Terrebonne et membre de l’équipe nationale François Imbeau-Dulac.

«L’Équipe Québec est nommée annuellement selon les performances des athlètes de l’année précédente. Elle existe depuis plus de 20 ans. En plus de permettre aux athlètes de se développer par différents camps d’entraînement, ce programme crée un grand sentiment d’appartenance entre les athlètes», nous informe Aaron Dziver, entraîneur de François Imbeau-Dulac et de deux autres plongeurs en Excellence.

Un bon début de saison malgré une blessure

«Depuis le début de la saison, François a réalisé des performances lui permettant d’être dans l’équipe nationale et donc automatiquement dans l’Équipe Québec. C’est un athlète très persévérant. Au fil des ans, il a gravi les échelons de l’Équipe Québec, de la catégorie Relève jusqu’à l’Excellence et en passant par l’Élite.»

L’automne dernier, l’athlète de 29 ans a subi une blessure, qu’il traîne depuis ce temps.  «Malgré cette blessure, il a connu une excellente performance au championnat national en décembre et il retrouve graduellement tous ses moyens. On se prépare maintenant pour trois compétitions du circuit mondial (World series) et la coupe du monde à Tokyo en avril.»

L’entraîneur exprime beaucoup d’admiration pour son protégé. «François m’a montré ce qu’était l’éthique de travail chez un athlète. C’est un gars qui fait preuve de beaucoup de persévérance. Il a toujours surmonté les défis qui lui étaient présentés. C’est un des meilleurs au monde pour faire des plongeons avec vrille. L’un des très rares à faire le demi-avant avec trois vrilles. Il a une bonne tête et a de bonnes réflexions. Je suis confiant pour le futur», ajoute l’entraîneur.

De son côté, François confirme bien se sentir. «Je dirais que je suis rétabli à plus de 90 %. Nous avons encore beaucoup de temps devant nous pour nous préparer adéquatement. Mais mon plan est très simple : tout donner et faire tout ce que je peux.»

À la coupe du monde, il tentera de se qualifier aux épreuves de 3 mètres, en synchro et en individuel. «J’essaie de ne pas trop penser aux Jeux olympiques. Je vais à l’entraînement tout d’abord parce que j’adore ça. Je dois simplement m’assurer de progresser constamment pour atteindre mon objectif», mentionne-t-il avec calme.

François Imbeau-Dulac a participé aux Jeux de Londres en 2012. Malheureusement, des blessures l’ont empêché de prendre part aux Jeux de Rio en 2016.

Une relève très encourageante

Deux autres plongeurs de Terrebonne font aussi partie de cette équipe dans la catégorie Relève, soit Maika Januario et Arnaud Corbeil. L’entraîneur Aaron Dziver est aussi ravi et rassuré de leur talent.

«J’ai vu ce qu’Arnaud pouvait faire sur le trampoline et le tremplin. Il montre une dextérité supérieure aux autres. Tout comme Maika, qui a une grande force et qui sait comment compétitionner. Je suis impressionné par ces deux athlètes.»

Selon l’entraîneur, on devrait les revoir souvent.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar