Un appel d’offres fait dans les normes

Photo de Gilles Fontaine
Par Gilles Fontaine
Un appel d’offres fait dans les normes
Le Centre aquatique JC Perreault sera aussi muni de bassins Myrtha. (Photo : archives)

Des irrégularités dans les appels d’offres auraient été observées par le Bureau de l’inspecteur général de Montréal dans le dossier de la construction du complexe aquatique intérieur au Centre Rosemont, complexe qui serait muni de bassins Myrtha, les mêmes qui seront installés au Centre aquatique JC Perreault de Mascouche.

«La famille Perreault est une famille qui s’est donné le mandat de redonner à la société et nous a mandatés pour que nous nous assurions que le contrat entre la Ville [de Mascouche] et l’organisme CAMI soit conforme et qu’il respecte la loi», explique Me Paul Brunet.

Celui-ci confirme, selon ses observations, que tout est dans les normes. «Cinq entrepreneurs ont répondu à l’appel d’offres public (SEAO), dont trois conformes. Parmi les trois soumissionnaires conformes, un entrepreneur avait proposé un bassin en ciment. Selon les notes finales publiques que j’ai constatées, des points ont été perdus par ce soumissionnaire, car le prix du bassin en ciment était plus élevé que le bassin Myrtha proposé dans les deux autres soumissions conformes. Il n’y avait pas d’exclusivité de produit», ajoute l’avocat.

Le complexe de Mascouche comportera entre autres un bassin de huit corridors de 25 mètres aménagés selon les normes de la Fédération internationale de natation (FINA) ainsi qu’un bassin récréatif où l’on retrouvera une plage et des jeux d’eau. Le coût de construction sera à terme de 13,1 M$, soit «de 3 M$ à 4 M$ de moins qu’ailleurs», avance Me Brunet.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar