Libre opinion

Par Gilles Bordonado
Libre opinion
Gilles Bordonado

Un bien beau gala!

La Chambre de commerce et d’industrie Les Moulins a encore frappé fort cette année. Quel gala l’organisme a offert aux entrepreneurs d’ici vendredi passé!

Disons-le humblement, même si ce Gala Vision porte en sa signature le Reflet économique de La Revue, le mérite de cette magnifique soirée revient en très grande partie à Pierre Berthiaume et à son équipe de la CCIM. Nous les en félicitons et nous sommes très fiers d’y collaborer.

Je vous invite d’ailleurs à en découvrir tous les lauréats et finalistes dans plusieurs pages spéciales que nous publions dans cette édition.

Parmi les coups de cœur de la soirée, je ne peux passer sous silence le prix Gravel-Patenaude de la personnalité économique de l’année qui est revenu à M. François Bonin, de Trois Diamants Auto. L’homme d’affaires semblait très touché par cet honneur. Sachez qu’il n’a pas démérité. Ses nombreuses heures de travail, celles de ses employés, son audace comme entrepreneur et sa vision d’entreprise sont ainsi mises en relief.

Les finalistes qui le côtoyaient pour ce prix, Marie-Claude Dufour (MRCO Construction), Maxime-Karl Gilbert (BG Architectes) et Julien Trussart (Oliva Capital) sont des entrepreneurs chevronnés et impliqués.

J’ai été fort touché des propos de notre voisin dans le Vieux-Terrebonne, Yvon Fréchette, du restaurant BYGS Smoked Meat, qui voit une belle relève travailler à ses côtés. Et que dire des trois prix remportés par Unitrans, des deux enlevés par Sécurité GMR, des beaux discours des deux frères Brassard de Honda de Terrebonne, de celui de la SODAM et du touchant témoignage de Sandra Filopoulos de Filo Import.

Je pourrais ici vous nommer tous les gagnants et les finalistes de ce gala tant ces gens sont inspirants par leur passion et leur détermination de bien servir leurs clients.

Un dernier mot pour André Shatskoff, un grand parmi les grands qui fait son entrée au prestigieux Mur des bâtisseurs de la MRC Les Moulins. J’ai rarement vu un homme aussi impliqué dans son organisation et dans son milieu.

André a été et est encore une riche inspiration pour les gens d’ici.

Son œuvre pour améliorer le sort de sa communauté est sans pareille. Il est de ces rares personnes qui font avancer les choses, qui ont le bien commun des autres avant le sien. André est un des grands leaders qu’ait connu notre milieu au cours des 50 dernières années. Je le remercie pour ses longues années d’engagement. Son intronisation est tout à fait justifiée.

***

Je vous invite cette semaine à découvrir le nouveau Reflet économique encarté dans cette édition du Publisac. Vous découvrirez en couverture David Tremblay et Julie Girard, de la firme EEGT, des entrepreneurs exceptionnels qui ont d’ailleurs remporté un prix mérité lors du Gala Vision.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar