Un coup de CHAPO aux amuseurs publics

Un coup de CHAPO aux amuseurs publics
Sara Twister a réalisé une grande performance, tirant à l’arc avec ses pieds en se tenant sur ses mains. (Photo : Stéphane Fortier)

Pour une deuxième année, le noyau villageois de Mascouche était envahi par des amuseurs publics à l’occasion de l’événement CHAPO, lors duquel on a accueilli plus de 15 000 visiteurs les 20 et 21 septembre, selon les dernières estimations.

CHAPO – Festival international d’amuseurs publics, a pris encore plus d’envergure cette année. «Nous avons ajouté le qualificatif “international” parce que cette fois, nous recevions des artistes des États-Unis, de l’Allemagne, de l’Inde et de partout au Canada», explique d’entrée de jeu Louis-Philipe Lemay, directeur général de l’événement et de la maison de productions Cellule créative, qui présentait l’événement avec le Groupe Evex. «Cette année, pas moins d’une centaine de performances étaient présentées, comparativement à 75 l’année passée», de poursuivre le directeur général.

Ce dernier se dit fier de l’événement, lequel présentait des numéros uniques et différents de l’édition de 2018. «Nous comptions notamment sur Sara Twister, une contorsionniste qui tire à l’arc avec ses pieds, en équilibre sur les mains. Vous savez, ailleurs, il y a aussi des festivals d’amuseurs publics, mais ils sont étalés sur plusieurs jours. En ce qui nous concerne, nous pouvons affirmer que nous sommes la plus grande, la plus importante journée consacrée aux amuseurs publics au Canada», lance Louis-Philippe Lemay.

Parmi les nouveautés cette année, on compte le fait que le début du festival s’amorçait la veille, soit le vendredi soir, avec déjà quelques performances au programme.

Un autre aspect qui rend les organisateurs très fiers, c’est le fait de permettre à tous d’assister gratuitement au festival. «Bien sûr, nous encourageons les gens à donner lorsque les artistes passent le chapeau après le spectacle», précise Louis-Philippe Lemay.

Dynamiser le noyau villageois

Sur le coup de 14 h, le 21 septembre, on a procédé à une cérémonie de présentation officielle animée par Jean-Yves Lemay, du 105,7 Rythme FM, et lors de laquelle quelques dignitaires ont pris la parole.

L’un des organisateurs du festival, Frédéric Desmarais, aussi connu sous le vocable de Fredo le magicien, a annoncé que la troisième édition était en préparation et que déjà, des artistes avaient confirmé leur présence. Le député de Masson, Mathieu Lemay, a rappelé l’objectif numéro un de ce genre d’événement. «Ce qui compte le plus, c’est de s’amuser d’abord et avant tout», a-t-il déclaré. «Nous voulons que ce secteur du chemin Sainte-Marie devienne un noyau villageois encore plus dynamique», a souhaité, pour sa part, le maire de Mascouche, Guillaume Tremblay. Il a tenu à remercier les résidents du noyau villageois, justement, qui font preuve de patience et de beaucoup de collaboration.

Rappelons que l’an dernier, une foule estimée à 14 000 personnes avait pris part à l’événement.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar