Un discours positif devant les entrepreneurs

Photo de Gilles Fontaine
Par Gilles Fontaine
Un discours positif devant les entrepreneurs
Les partenaires Éric Thiffault (Tergel), Claude Robichaud (MRC Les Moulins) et André Chulak (Complexe Enviro Connexions) accompagnent Pierre Berthiaume et Marc-André Plante. (Photo : Gilles Fontaine)

Plus de 300 personnes ont accepté l’invitation de la Chambre de commerce et d’industrie Les Moulins en prenant part au traditionnel dîner du maire de Terrebonne le 28 janvier au Centre de golf Le Versant, et ce, en partenariat avec la MRC Les Moulins, l’entreprise Tergel et le Complexe Enviro Connexions.

Pour l’occasion, le maire Marc-André Plante s’est adressé aux entrepreneurs moulinois en abordant trois thèmes principaux : le bilan 2019 et les aperçus du budget 2020, les récents sondages sur les services municipaux et le programme triennal d’immobilisations (PTI).

Vitalité économique de Terrebonne

D’abord, le maire a vanté la vitalité économique de la ville de Terrebonne. «Notre vitalité économique est à son maximum. Nous sommes au 2e rang des 10 plus grandes villes du Québec, à des poussières de Lévis. Cette force économique a de l’impact sur notre richesse foncière, qui se retrouve au 4e rang des 10 plus grandes villes, tout près de Longueuil.»

Le premier magistrat a aussi rappelé l’augmentation des investissements dans la municipalité. «L’émission des permis de construction en 2019 s’est élevée à 282,2 M$, pour une moyenne sur trois ans de 275 M$. Notre développement dépasse les prévisions et notre population est en croissance de 1,45 % en 2019. D’ici la fin de mon premier mandat, notre population aura atteint les 120 000 citoyens. Terrebonne est une locomotive économique dans le grand Montréal.»

80 % de satisfaction

Marc-André Plante n’a pas manqué de souligner l’appréciation que les citoyens et les entreprises ont montrée dans les sondages rendus publics dans les dernières semaines relativement aux services municipaux. «Vous êtes 8 citoyens et entreprises sur 10 à confirmer la qualité de nos services et à souligner l’importance de nous améliorer davantage sur certains aspects plus précis.»

Il a d’ailleurs reconnu les doléances des citoyens et des entreprises quant aux enjeux de la mobilité, du transport en commun et de la circulation.

Nouvelle dévoilée à la satisfaction des personnes présentes : la mise en place, à la Ville, d’une politique d’achat local pour favoriser, sur certains plans, les entreprises locales.

Une vision d’avenir pour le centre-ville

Après le réaménagement du chemin Gascon et d’une partie du boulevard des Seigneurs, Terrebonne s’affairera au centre-ville, une artère que la Ville souhaite réaménager, aux dires du maire. «Je vous confirme que 2020 sera l’occasion de réfléchir avec vous tous sur le réaménagement du boulevard des seigneurs. La vision va intégrer les éléments suivants, soit quatre voies de circulation, des trottoirs, une piste multifonctionnelle et de la densité […] Notre vision est simple : un centre-ville vivant, plus habité, urbain et dynamique au plan commercial.»

En deuxième partie, le maire s’est prêté à un interrogatoire portant davantage sur l’homme. En compagnie de la journaliste et animatrice Valérie Houle, Marc-André Plante a expliqué les raisons pour lesquelles il s’est lancé en politique et présenté à la mairie. «Je pense qu’il était bénéfique que le maire ne vienne pas du conseil municipal et je crois qu’un nouveau visage était nécessaire. Je me sentais prêt à occuper cette fonction. De toute façon, j’ai toujours fait indirectement de la politique.»

Il dit bien se sentir. «Je ne ressens rien de négatif lorsque je rencontre les citoyens. J’admets parler souvent de stationnement et de déneigement avec eux. J’apprécie le contact avec eux. C’est un grand privilège pour moi d’être maire d’une ville comme Terrebonne. J’ai une excellente équipe et la vitalité économique est bonne. Je suis à la bonne place au bon moment», a-t-il conclu.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar