Un doublé terrebonnien en Formule 1600

Photo de Pierre-Luc Chenel
Par Pierre-Luc Chenel
Un doublé terrebonnien en Formule 1600
Guillaume Archambault, Olivier Bédard et Bertrand Godin. (Photo : Olivier Delorme-F1600 Canada)

Olivier Bédard et Guillaume Archambault ont signé un doublé lors de la 2e épreuve de Formule 1600 au Grand Prix de Trois-Rivières. Les courses des différentes catégories étaient présentées du 9 au 11 août.

Olivier Bédard a franchi la ligne d’arrivée seulement 0,7 seconde devant son compatriote. Une controverse est survenue alors que Bédard a reçu une pénalité pour avoir dépassé une voiture lors d’un drapeau jaune. Guillaume Archambault a célébré la victoire sur la première marche du podium. Cependant, les dirigeants ont infirmé la décision et Bédard a retrouvé sa première place. Puisque la pénalité avait été annoncée, Archambault était resté prudent derrière la voiture de son poursuivant. «Mon chef d’équipe me disait au micro qu’Olivier avait reçu une pénalité avec trois tours à faire. Il me disait de ne pas me faire dépasser par Bertrand [Godin] et que j’allais gagner la course, a confié Archambault, qui avait obtenu la pole position. Ma stratégie était de rester vivant. J’étais plus vite, mais je ne cherchais pas nécessairement à le dépasser pour créer un accrochage.»

Succès et adversité

Les deux pilotes ont connu une bonne fin de semaine de travail. Bédard a gagné deux des trois épreuves et son autre résultat a été une 3e place. Le pilote de la voiture 90 avait conclu la dernière course au 2e rang, mais une pénalité décernée à Zachary Vanier pour avoir dépassé sous un drapeau jaune a donné la victoire à Bédard. «Dès que j’ai embarqué sur la piste, la voiture était phénoménalement rapide. On volait sur la piste en condition sèche, a décrit Bédard. Ça a été une fin de semaine très intense avec beaucoup d’adversité autant sur la piste qu’en dehors.»

La fin de semaine d’Olivier Bédard avait mal débuté, puisqu’un problème de transpondeur a ruiné sa séance des qualifications. Il a dû prendre le départ de la 18e place. Le pilote de 22 ans a tout de même conclu cette course au 3e rang. «C’était un gros défi pour nous, a avoué Bédard. Nous étions contents de terminer au 3e rang et d’avoir rapporté la voiture sans accident.»

Ses meilleurs résultats

De son côté, Guillaume Archambault a fini 2e et deux fois à la 4e position. Il s’agit des meilleurs résultats de la saison pour Archambault, lui qui avait été malchanceux avec plusieurs bris mécaniques depuis le début de la saison. «J’ai eu une belle fin de semaine avec de beaux dépassements et de belles batailles. Nous sommes là pour nous amuser, a lancé celui qui n’avait pas conduit depuis le Grand Prix du Canada à la mi-juin. Ça fait juste du bien de finir des courses. De finir la première course au 4e rang, dans la transmission des gars devant, ça m’a redonné de la motivation. Ça prend ça, parce que c’est un sport qui devient vite démoralisant.»

Les prochaines courses en Formule 1600 auront lieu les 24 et 25 août au Canadian Motorsport Park, à Mosport en Ontario, et les deux pilotes y seront. La fin de semaine comptera pour trois championnats, les Super Series qui regroupent les courses de Trois-Rivières et de Mosport, le championnat ontarien et le championnat québécois. En Ontario, ce sera la dernière fin de semaine du calendrier. Au classement des pilotes, Zachary Vanier mène avec 13 points d’avance sur Olivier Bédard. Cependant, les points des deux moins bons résultats de la saison sont retirés, ce qui signifie qu’Olivier Bédard ne perdra pas de points au classement, puisqu’il n’a pas participé aux trois courses à Mosport à la fin du mois de juillet.

«Il y a beaucoup d’enjeux pour nous, puisqu’on peut gagner trois championnats. Pour moi, ce sera une fin de semaine comme les autres, a conclu Bédard. Ça fait maintenant 5 ans que j’arrive dans la dernière fin de semaine de la saison avec un championnat à l’enjeu. Je me sens d’attaque.»

Partager cet article

Commentez l'article

avatar