Un festival pour les adeptes du rire

Par Karine Audet
Un festival pour les adeptes du rire
Quelques-uns des humoristes prenant part au Grand Montréal Comique de Terrebonne, en compagnie du maire Marc-André Plante et de Claude Blouin, président du conseil d’administration de la SODECT. (Photo : Karine Audet)

Le Grand Montréal Comique (GMC) était de passage à Terrebonne du 5 au 7 juillet. Des représentations humoristiques ont eu lieu durant toute la fin de semaine, sur l’Île-des-Moulins et au Collège Saint-Sacrement. L’humoriste Jérémy Demay animait le grand spectacle de clôture du festival, présenté le 7 juillet en plein air, devant une foule estimée à 5 000 personnes.

Le GMC commençait le 5 juillet avec un 5 à 7 sur l’Île-des-Moulins, au Moulin neuf. Partenaires, organisateurs et humoristes ont alors officialisé le début des spectacles à Terrebonne. «L’objectif du festival, c’est de se rapprocher des gens. Ils n’ont pas besoin d’aller au centre-ville de Montréal pour vivre cette expérience», a expliqué Martin Petit, humoriste et instigateur de l’événement.

Un mini-festival à travers un festival

Le vendredi, l’Équipe nationale de stand-up a offert Le rire d’un peuple! à l’auditorium du Collège Saint-Sacrement. Puis, le GMC présentait deux spectacles On inverse les rôles à la chapelle du Collège, avec Jay Du Temple qui assurait la première partie de David Beaucage, puis Maxim Martin en première partie d’Étienne Dano.

Le 6 juillet, Olivier Martineau et ses invités sont montés sur la scène de l’auditorium du Collège Saint-Sacrement. De plus, les humoristes Alex Roy et Frank Grenier ont tous deux animé un spectacle dans le soubassement du Moulin neuf, soit un à 20 h et l’autre à 22 h. Quelques humoristes invités ont présenté leurs numéros à travers les 75 minutes d’humour sans entracte.

Le mini-festival à Terrebonne dévoilait une cinquantaine d’humoristes à travers des salles complètes ou presque. «La Ville de Terrebonne et la SODECT ont été de très bons partenaires, elles nous ont bien épaulés. On est très heureux, on a eu trois belles journées avec un achalandage qui rentrait dans les chiffres auxquels on s’attendait», a confirmé Christian Viau, directeur de programmation du GMC.

Un gala d’humour en plein air

Le spectacle de conclusion du festival a eu lieu 7 juillet sur l’Île-des-Moulins, avec le gala d’humour gratuit animé par Jérémy Demay. «Les gens ont répondu avec beaucoup d’enthousiasme, au-delà de nos espérances. C’est une première dans la région et nous sommes contents que ce soit ici, à Terrebonne. C’est une belle ville, un bel endroit et l’administration nous a appuyés depuis les débuts en manifestant son intérêt à vouloir faire partie de l’aventure. C’était une belle opération de partenariat», a témoigné Paul Larocque, directeur général du GMC.

En plus d’offrir quelques minutes de stand-up, Jérémy Demay a improvisé des blagues avec le public, chose qu’il contrôle à merveille. Sept autres humoristes ont défilé durant le gala, soit Alex Roy, Rosalie Vaillancourt, Patrick Groulx, Phil Roy, Bruno Landry et Yves P. Pelletier, personnifiant les sergents Bigras et Boulianne de Bonjour la police (Rock et Belles Oreilles), ainsi que Martin Petit. «Il y en a pour tous les goûts et c’est ce qu’on vise. On s’adresse à un public très large en humour, mais il y a une chose qui est commune, c’est qu’on aime rire. C’est pour cette raison que nous sommes réunis ce soir», a confié M. Larocque au journal La Revue avant le début du spectacle.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar