Un hockeyeur fait gagner son équipe de… soccer!

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
Un hockeyeur fait gagner son équipe de… soccer!
L'espace d'une demie, on aurait pu croire que Damon Dulac a joué au soccer toute sa jeunesse en menant les Panthers de la North Yarmouth Academy à la victoire du championnat d'état. Mais c'est plutôt au hockey que le Mascouchois excelle. (Photo : courtoisie)

N’ayant jamais joué au soccer, sauf quelques fois dans un parc entre amis, le Mascouchois Damon Dulac a mené la North Yarmouth Academy à la conquête du championnat d’état en marquant deux buts pour la prep school du Maine en grande finale, le 3 novembre. Et dire que le jeune homme de 17 ans allait aux États-Unis pour parfaire son hockey…

Celui qui faisait partie de l’équipe U18 du programme de développement Somang l’année dernière a décidé de poursuivre son développement de l’autre côté de la frontière pour mieux combiner école et sport. «Mon père est un ancien joueur de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). C’est plus difficile de poursuivre ses études en même temps. Dans les prep school, tu n’as pas le choix de continuer à étudier pour faire du sport», compare-t-il.

Toutefois, puisque la saison de hockey ne commence qu’à la fin de novembre, Damon devait choisir un autre sport pour les trois premiers mois de l’année scolaire.

Il a choisi le soccer en précisant à ses entraîneurs n’avoir aucune expérience.

Deux buts rapides

S’il admet ne pas s’être distingué en saison régulière, on peut dire que le Mascouchois a ouvert la machine en finale. «C’est dur à expliquer. Même moi, j’ai été surpris, confie l’adolescent en parlant du but de la victoire et de celui d’assurance marqués en seconde demie. Sur le premier, j’ai été chanceux. Je voulais faire une passe, mais le ballon s’est dirigé dans le but. Sur le deuxième, j’ai reçu une belle passe. Et avec un si grand but, je ne pouvais pas rater ma chance.»

Sur la glace

Il a pris le temps de célébrer, mais devait rapidement troquer les souliers à crampons pour les patins à glace. Le Mascouchois se sent encore plus dans son élément. «Il y a une bonne chimie qui s’est installée parce que mes coéquipiers du soccer sont presque les mêmes que l’équipe de hockey», explique-t-il.

Au moment de l’entrevue, les Panthers montraient une fiche de 1 victoire et 2 défaites depuis le début de la saison, mais c’est encore trop tôt pour tirer des conclusions, considère l’attaquant qui espère, d’ici la fin de ses années de prep school, être approché par des formations de hockey de la NCAA.

Sur le plan personnel, il estime s’être bien adapté à sa nouvelle vie loin de ses proches après s’être senti «comme un touriste» pendant trois semaines. «Ça s’est passé mieux que je croyais. J’ai fini par embarquer dans la routine et mon cerveau a switché à l’anglais», conclut Damon, disant être très bien traité par sa famille d’accueil, qui n’habite qu’à quelques minutes de la plage.

Partager cet article

2
Commentez l'article

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Rock,ami a papa Dudu 👌😉Andre leblanc Auteurs de commentaires récents
Andre leblanc
Invité
Andre leblanc

Bravo Damon

Rock,ami a papa Dudu 👌😉
Invité
Rock,ami a papa Dudu 👌😉

Wow good job Dudu 👌 👍🏆