Un jeune athlète très prometteur

Un jeune athlète très prometteur
Xavier Lefrançois (à droite) aux derniers championnats provinciaux d’athlétisme. (Photo : coutoisie)

Xavier Lefrançois est un bon étudiant de l’école des Trois-Saisons de Terrebonne, mais il se distingue surtout depuis deux ans comme un des plus grands espoirs québécois en athlétisme.

«Retenez bien son nom, car vous le verrez peut-être un jour à la télé dans les plus grandes compétitions internationales», dit d’entrée de jeu Daniel Guay, l’entraîneur de Xavier Lefrançois, qui vient successivement de remporter dans la catégorie juvénile quatre médailles (dont trois d’or) au championnat régional d’athlétisme, ainsi que trois autres au niveau provincial.

L’étoile montante de l’équipe des Tornades de l’école des Trois-Saisons et, plus globalement, de la scène athlétique québécoise déjoue effectivement toutes les prévisions. Il n’a adopté que depuis trois ans ce sport, qu’il pratique en parascolaire en plus de son programme scolaire Action sports.

«Mais il a un talent naturel indéniable et il est très investi, méthodique et réfléchi», souligne M. Guay, qui n’hésite pas à comparer son poulain au champion canadien André De Grasse.

Discipline et implication

Xavier Lefrançois, qui étudie aussi en mathématiques et en sciences fortes, s’entraîne trois fois par semaine avec les Tornades.

«J’aime la course depuis toujours et bouger en général», explique le jeune homme de 16 ans au calme olympien qui excelle dans le 200 mètres, le 4 x 400 mètres et le triple saut. «Mais je suis conscient que ce sport nécessite de la patience, qu’on y développe ses capacités à long terme et qu’il faut s’y impliquer à fond pour atteindre ses objectifs.»

Des rêves plein la tête… et les jambes!

Alors que Xavier se fait déjà courtiser par plusieurs équipes d’athlétisme universitaires qui voient en lui un grand potentiel, de quoi rêve-t-il?

«Je ne sais pas encore exactement ce que j’aimerais étudier plus tard. Peut-être la biologie ou les sciences humaines.» Toutefois, le jeune homme adorerait aussi un jour participer aux championnats nationaux et pourquoi pas faire partie de l’Équipe Canada aux Jeux olympiques. Nous le lui souhaitons sincèrement!

Texte : Sophie Ginoux

Partager cet article

Commentez l'article

avatar