Un million pour rapiécer 20 tronçons

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
Un million pour rapiécer 20 tronçons
Les conseillers et membres de la Commission de la planification, de l’aménagement et de l’entretien du territoire Réal Leclerc et Dany St-Pierre et le maire Marc-André Plante ont annoncé un investissement de 1 M$ pour refaire la chaussée sur une vingtaine de tronçons. (Photo : Jean-Marc Gilbert)

Jugeant que «plusieurs tronçons de route ont besoin d’amour», le maire de Terrebonne, Marc-André Plante, a annoncé que la Ville investira 1 M$ pour rapiécer la chaussée de 20 d’entre eux d’ici la fin de l’année 2019.

Plus précisément, on estime à 967 117,72 $ le coût total des travaux pour lesquels des appels d’offres seront lancés sous peu. L’argent proviendra de l’excédent de fonctionnement non affecté de la Ville.

Ces travaux, qui débuteront à la fin de l’été pour se terminer avant l’hiver, s’ajoutent à ceux qui étaient déjà prévus dans la planification de la Ville pour l’année en cours.

«Avec l’hiver qu’on vient de subir, la chaussée de nombreuses artères a été grandement endommagée, et des interventions importantes sont nécessaires», affirme le maire Plante.

«Au départ, le rapiéçage de ces tronçons était prévu dans un, deux ou trois ans, mais nous devons les devancer», ajoute le premier magistrat, évoquant un enjeu de sécurité et déplorant «le sous-investissement généralisé dans les infrastructures routières» au cours des dernières années.

Artères majeures et rues passantes

Les tronçons visés sont surtout des artères commerciales, des rues passantes, et des sections de route menant vers des parcs industriels, empruntés par de nombreux poids lourds. Des tronçons du boulevard des Seigneurs figurent parmi la liste disponible sur le site Internet de la Ville de Terrebonne. On y retrouve aussi des portions de la montée Masson, de la montée Major, du boulevard de la Pinière, de la rue Saint-Louis et de la côte de Terrebonne, entre autres.

S’il affirme que tous les problèmes ne peuvent être réglés d’un seul coup, le maire se dit fier de «faire un pas en avant qui montre notre volonté de restaurer notre réseau routier municipal».

Par ailleurs, puisque les travaux de rapiéçage de chaussée se font rapidement, ceux-ci ne devraient pas engendrer de problèmes majeurs de circulation sur une longue période. Toutefois, penser que ces travaux se feront sans aucun impact, «c’est rêver en couleurs», a-t-il clairement averti.

Qualité

En investissant une telle somme, Terrebonne souhaite évidemment ne pas avoir à refaire ces mêmes travaux dans un an ou deux. Les experts de la Ville accordent donc de l’importance à la qualité du bitume, pour lequel les prix sont «excessivement élevés» à l’heure actuelle.

Si le premier magistrat affirme que les recherches progressent pour tenter de trouver un produit suffisamment durable et abordable pour résister à nos hivers impitoyables, il souligne que «si une solution miracle existait, tout le monde l’achèterait et la mettrait en application».

Une grande importance sera aussi accordée à la surveillance des chantiers.

Partager cet article

2
Commentez l'article

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Marcel Bouchard Auteurs de commentaires récents
Marcel Bouchard
Invité
Marcel Bouchard

Quand tu n’as pas de talent pour administrer, tu ne te présente pas comme maire. Terrebonne n’a jamais été aussi laide. L’entretien l’hiver dernier a été pitoyable, ça n’avait aucun sens. C’est la négligence et non le climat qui en est la cause. Jamais vu autant de nid de poule…les rues craquent de partout. Et, on parle de RAPIÉÇAGE…une HONTE. Si j’étais commerçant sur le boulevard Des Seigneurs, j’intenterais un recours collectif. Le chemin St-Louis que les touristes doivent emprunter pour se rendre dans le vieux est pire qu’une piste de VTT. Notre maire est un INCOMPÉTENT et mon seul… Lire la suite »

Marcel Bouchard
Invité
Marcel Bouchard

Et moins de 1 millions pour les rues de Terrebonne, mais la ville dépense (encore) 1.3 millions pour la piste cyclable. Le maire a vraiment une crise de génie !!!