Un nouveau single et un nouveau spectacle

Photo de Gilles Fontaine
Par Gilles Fontaine
Un nouveau single et un nouveau spectacle
Une nouvelle chanson et un spectacle à la Place des Arts : Simon Lacas est plus que jamais motivé. Il est surtout libre dans sa création. (Photo : Olivier Lamarre et Valérie Bizier)

Cette pièce arrive après Pauvre amour, que le Terrebonnien d’origine a lancée en juin 2018.

Avec sa dernière composition, Simon Lacas joue sur l’ironie. «En fait, la chanson parle de choses qui nous font oublier nos inconforts, qui nous font oublier les injustices ou les travers de la société, l’argent, les religions, le pouvoir. On se sent tous bien, mais l’ironie, c’est qu’on est tous sur les antidépresseurs. Amoureux d’un monde fou, c’est s’attacher à un monde dysfonctionnel», a expliqué l’artiste.

Lancement de

Cette nouvelle façon de faire, lancer une chanson à la fois, qui est de plus en plus populaire chez les artistes émergents, convient parfaitement à la liberté créatrice que souhaite conserver Simon Lacas. «Je ne me sens pas obligé de lancer un album. D’ailleurs, on m’a davantage parlé de la chanson Pauvre amour que de mes autres pièces.»

C’est la nouvelle réalité et Simon Lacas s’y lance à temps plein. «Depuis deux ans, j’aime particulièrement travailler en studio. Et cette année, je me suis beaucoup consacré à la production. J’ai un petit studio chez moi où je peux à tout le moins enregistrer des démos ou perfectionner le son d’une pièce avant l’enregistrement. Je suis donc totalement libre dans ma création.»

Outre les deux singles, Simon Lacas a aussi enregistré un album acoustique tout en filmant la séance. «Toutes les pièces ont été enregistrées en une prise. Je ne voulais pas faire de montage et puis j’aime enregistrer live, c’est un côté très humain que l’on donne aux chansons. Sur cet album, on retrouve la nouvelle pièce et trois anciennes.» On devrait voir cette séance d’enregistrement sur la page Facebook de Simon Lacas et d’autres réseaux sociaux.

Une 2

L’auteur-compositeur-interprète se produira également sur scène et pour la deuxième fois, il sera à la salle Claude-Léveillée de la Place des Arts le 25 mai à l’occasion des Week-ends de la chanson Québecor. «Ce sera un full band, donc on devra s’ajuster. C’est une salle que j’aime bien, c’est intimiste et le public n’est pas très loin.»

Visiblement, Simon Lacas est plus que jamais motivé. Pour écouter ou télécharger les pièces Pauvre amour et Amoureux d’un monde fou, visitez les sites http://smarturl.it/y06dfo et http://smarturl.it/xd4je6 ou la page officielle de Simon Lacas sur Facebook. Pour vous procurer des billets pour son spectacle du 25 mai, rendez-vous sur le site de la Place des Arts à l’adresse https://bit.ly/2FB2Fwa.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar