Un pincement au cœur

Un pincement au cœur

Après presque 45 ans d’existence, le restaurant Le Ranch à Tony de Mascouche a fermé ses portes le jeudi 21 novembre. Le Ranch à Tony a été ouvert en 1975 par l’entrepreneur moulinois Antonio Tascillo (sur la photo). Il venait tout juste d’acquérir le restaurant El Rancho, aujourd’hui Le Vieux Terrebonne. Malgré cette fermeture, Antonio Tascillo est tout de même fier d’avoir eu confiance en Mascouche. «La montée Masson n’était pas développée et Mascouche était encore considérée comme un village. Mais j’avais confiance dans le développement de Mascouche. À cette époque, le maire était Gilles Forest. Il a développé la ville de façon prudente, mais certaine», mentionne le restaurateur. Antonio Tascillo s’était départi du restaurant Le Ranch à Tony en 1982, alors que Vincent Abbatiello en devenait propriétaire. Depuis, M. Tascillo a ouvert Le Coin du hamburger et La Bolognese à Mascouche et le restaurant Da Pietro dans le Vieux-Terrebonne. «C’est certain que ça m’a fait un petit pincement au cœur, mais je dois dire que je suis encore très occupé à mon restaurant (La Bolognese)», a-t-il conclu. Vincent Abbatiello aura été propriétaire du restaurant pendant presque 40 ans, avant de décider de prendre sa retraite. Il dit avoir eu un grand plaisir et une fierté tout aussi grande à servir une clientèle «qui nous est restée fidèle», mentionne-t-il.  Il semblerait que le bâtiment abritera un ou des courtiers en assurance. (Texte : Gilles Fontaine/Photo : archives)

Partager cet article

4
Commentez l'article

avatar
2 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
Claude BenoîtMyla Couturejacques gendronPhilippe Vicent Auteurs de commentaires récents
Philippe Vicent
Invité
Philippe Vicent

Sans rien vouloir enlever au fondateur Antonio Tascillo… le restaurant appartenait à la famille De Vincenzo ABBATIELLO depuis fort longtemps! Un certain mérite devrait lui revenir!

jacques gendron
Invité
jacques gendron

bien dit pour moi leranch c etais vincent

Myla Couture
Invité
Myla Couture

Oui ,c’est à Vincent que reviens les éloges du Ranch à Tony.Bravo !bonne retraite
c’est bien mérité .

Claude Benoît
Invité
Claude Benoît

Autant je suis heureux pour mon ami Vincent, autant je suis désolé de la disparition du Ranch.
Mais en même temps, l’apparition du nouveau Ranch sur Ste. Marie (le p’tit Ranch), nous assure d’une certaine pérennité pour le plaisir de nos papilles. L’héritage de Vincent ayant été légué à ses ex-employés, ce sont eux qui aujourd’hui en assurent sa tradition gastronomique. Rien qu’à y penser, j’ai le goût d’une bonne pizza !!!