Un spectacle en attendant l’album

Photo de Pénélope Clermont
Par Pénélope Clermont
Un spectacle en attendant l’album
Photo : Pierre Manning

BOBBY BAZINI

S’il est venu plus d’une fois dans notre coin de pays à ses débuts, cela fait un moment que le public de Terrebonne n’a pas eu la chance de voir Bobby Bazini sur scène. L’auteur-compositeur-interprète remédiera à la chose en venant présenter son plus récent spectacle au Théâtre du Vieux-Terrebonne le 12 septembre. Un spectacle aux couleurs d’un quatrième album qui se laisse désirer.

Ce quatrième opus qui n’a pas encore de titre est prévu pour l’automne, mais cela n’empêche pas le musicien de Mont-Laurier d’en dévoiler des bribes à travers une nouvelle tournée entamée au printemps. Lorsqu’on le questionne sur le spectacle, plutôt que de parler musique, il vante les éclairages et la scénographie de Félix Desrochers, qui a notamment collaboré avec Patrick Watson.

«C’est vraiment cool, ce qu’il fait! lance Bobby Bazini. L’album à venir est plus rythmé et ce qu’il a créé le reflète bien. Le spectacle est tout en couleurs et les plateaux se transforment. Comme sur l’album, chaque pièce est unique.»

Cette introduction montre bien que l’artiste désire présenter plus que des chansons sur une scène, il souhaite que chacune d’entre elles soit la source d’une expérience pour le public. «J’aime faire vivre aux gens une expérience avec chaque chanson. Créer des moments qu’ils associeront aux chansons, évoque-t-il. C’est le fun qu’on ne soit pas juste un band qui fait de la musique.»

Se donner le temps de créer

Ce band qui fait plus que de la musique sera représenté en grand nombre le 12 septembre au TVT. Ils seront en effet six ou sept à faire découvrir les nouvelles pièces de Bobby Bazini, en plus de reprendre des classiques revisités.

C’est durant sa tournée de l’album Summer is gone que l’auteur a laissé libre cours à sa plume. Une soixantaine de chansons ont été composées. «Le plus long a été de prendre le temps d’écouter tout ça, mais j’ai trouvé un album», se réjouit le principal intéressé, dont le dernier opus remonte à 2016. Déjà en septembre 2017, il commençait à travailler sur le prochain.

Deux ans à plancher sur un projet comme celui-là, est-ce long? «Pour moi, oui! reconnaît-il. Mais j’essaie toujours de prendre le plus de temps possible pour arriver à quelque chose dont je suis content. Celui-ci a été plus long que le précédent, mais l’attente aura valu la peine», mentionne l’artiste qui décrit cette création comme plus actuelle, sans qu’elle ne dénature le son qui le caractérise.

Bobby Bazini aime que chacune de ses chansons soit la source d’une expérience pour le public. (Photo : Pierre Manning)

Voyager pour s’inspirer

Bobby Bazini s’est beaucoup promené pour enregistrer cet album : Berlin, Londres, Los Angeles, Toronto et enfin, Montréal. «J’aime voyager, c’est ma deuxième passion après la musique. J’ai besoin de partir et de m’inspirer pour créer de nouvelles expériences. C’est plaisant, je n’étais jamais allé à Berlin et j’ai beaucoup aimé ça. Mais j’étais aussi content de revenir à maison pour conclure l’album», fait-il savoir.

Si, au cours de l’élaboration du projet, il a voyagé à la rencontre de réalisateurs, durant la tournée, il le fait pour rencontrer le public. Cet été, il a été passablement occupé avec notamment un mois durant lequel il a parcouru les neuf provinces. Il a présenté ses spectacles, mais a aussi fait la première partie de Matt Andersen dans les Maritimes. «Le plus dur, c’est la route en voiture, mais ça a valu le coup», assure-t-il.

Espérons qu’il a eu le temps de se reposer avant de reprendre la route, car après Terrebonne, c’est entre autres Sainte-Agathe-des-Monts, Caraquet, Moncton et Fredericton qui l’attendent.

***

Pour assister au spectacle que Bobby Bazini présentera au Théâtre du Vieux-Terrebonne le 12 septembre à 20 h, procurez-vous des billets en composant le 450 492-4777 ou en visitant le www.theatreduvieuxterrebonne.com.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar