Un volant taillé sur mesure pour Louis Grenier

Photo de Véronick Talbot
Par Véronick Talbot
Un volant taillé sur mesure pour Louis Grenier
« Je n'ai jamais cessé de me demander comment c'était possible d'aller plus vite et plus loin, toujours au bénéfice de la clientèle », confie Louis Grenier. (Photo : Olivier Lamarre)

Ayant grandi dans le domaine de l’automobile, Louis Grenier s’est rapidement engagé sur cette route qui le passionnait et qu’il a toujours dominée avec succès. Alors que son père, Lionel Grenier, lui a pavé la voie en érigeant les assises de ce qu’allait devenir le Groupe Automobile Grenier, l’entrepreneur y a ensuite mis tout son cœur et toute son énergie pour élever l’entreprise familiale au rang des plus importantes de son industrie.

Entrepreneur dans l’âme, mais surtout passionné par ce monde qui a toujours été le sien, Louis Grenier n’oubliera jamais comment tout a commencé. Son père, qui comptait plusieurs années d’expérience dans l’automobile, a décidé de lancer sa propre entreprise en 1961, sur la rue Saint-Louis. Homme d’action et de vision, Lionel Grenier a par la suite été l’un des premiers entrepreneurs à s’installer sur le boulevard des Seigneurs, où une station-service, un lave-auto, un atelier spécialisé en silencieux et une concession automobile Passeport faisaient le bonheur de la clientèle.

Vibrant de la même passion que son père, Louis Grenier, septième enfant d’une famille de neuf, a rapidement rejoint l’entreprise. « Je faisais de petits travaux ici et là, surtout pendant l’été. Puis, un soir, mon père a demandé à ses enfants si l’un de nous était intéressé à travailler avec lui plus sérieusement ou s’il vendait l’entreprise. J’ai tout de suite embarqué », confie-t-il. C’est ainsi qu’en 1980, Louis Grenier est devenu représentant en location court et long terme et adjoint au directeur des ventes. Puis, au milieu des années  90, il a commencé à racheter les parts de son père. Il venait de prendre un volant qu’il n’abandonnerait plus jamais ensuite, roulant sa bosse et faisant rayonner l’entreprise dans la région comme ailleurs.

Aller plus vite et plus loin

Aujourd’hui, le Groupe Automobile Grenier vend des milliers de véhicules à travers ses sept concessions, dont deux commerces de véhicules d’occasion. « Je n’ai jamais cessé de me demander comment c’était possible d’aller plus vite et plus loin, toujours au bénéfice de la clientèle. C’est d’autant plus vrai depuis les dix dernières années, et ce le sera encore plus au cours des années à venir, parce que tout évolue rapidement. D’où l’importance de rester à l’affût de ce qui se fait ailleurs. De nos jours, ce n’est pas le plus gros concessionnaire qui l’emporte, mais celui qui se démarque par sa rapidité d’exécution et la qualité de son service. Et ça, c’est au cœur de nos priorités. »

S’il se fait un point d’honneur de bien servir sa clientèle, le chef d’entreprise accorde autant d’importance à son équipe. « Dans la vie, l’essentiel est d’aimer ce que l’on fait. J’ai toujours su bien m’entourer et pour m’assurer de garder ces gens de qualité autour de moi, je leur donne l’autonomie nécessaire pour qu’ils soient heureux et s’accomplissent dans ce qu’ils font. »

Une troisième génération en route

Parmi ces personnes de qualité qui l’entourent, Louis Grenier peut compter sur ses deux fils, Gabriel et Julien, qui ont grossi les rangs du Groupe Automobile Grenier il y a quelques années. Respectivement directeur du service et directeur des ventes de Grenier Chrysler Dodge Jeep Ram, ils carburent à la même passion que leur père et sont animés par ces valeurs qui ont fait de Louis Grenier un grand entrepreneur, certes, mais aussi un citoyen impliqué dans sa communauté. Son engagement lui a d’ailleurs valu d’être décoré de la Médaille de l’Assemblée nationale.

« C’est évidemment une grande fierté pour moi, de voir mes fils au sein de l’entreprise. Ils aiment ce qu’ils font et ils travaillent très bien. Je me réjouis aussi d’avoir l’une de mes filles dans l’organisation, Geneviève, qui est adjointe aux ventes », poursuit celui qui a également deux autres filles encore aux études, Mariane et Michèle, pour lesquelles il ne tarit pas d’éloges. « S’ajoutent les fils de ma conjointe, Nathalie Genest, qui étudient présentement au Collège Saint-Sacrement, dont je suis le président du conseil d’administration. Je suis chanceux d’avoir une famille bien soudée. » Sa conjointe est d’ailleurs elle aussi impliquée dans l’entreprise à titre de directrice générale de Grenier BMW. Cette première concession de luxe pour le groupe était un rêve chéri de longue date. Hautement technologique et distinctive, elle a de quoi faire la fierté de la famille Grenier et du géant allemand.

Loin d’être prêt à quitter le volant, le président du Groupe Automobile Grenier caresse d’autres rêves. C’est le lot de tous les entrepreneurs et surtout, de tous les grands passionnés. Et si le passé est garant de l’avenir, le voyage et la destination seront assurément synonymes de succès.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar