Une cérémonie empreinte d’émotions pour nos vétérans

Par Stéphane Fortier
Une cérémonie empreinte d’émotions pour nos vétérans
Arthur Dubé, un vétéran qui a participé à deux guerres (la Deuxième Guerre mondiale et la guerre de Corée), a déposé une couronne de fleurs au pied du monument des Braves à Terrebonne.

Pour l’Amicale des Vétérans de Terrebonne, le 9 novembre marquait, à Terrebonne, le 71e défilé à la mémoire de ceux qui ont sacrifié leur vie pour la liberté et la démocratie.

C’est en effet depuis 1948, comme l’a souligné le maire de Terrebonne, Marc-André Plante, lors de son allocution d’après-défilé, que l’on souligne dignement le jour du Souvenir. «Année après année, nous accueillons environ 250 personnes dans ce défilé», affirme Richard Mc Nicoll, vice-président de l’Amicale des Vétérans de Terrebonne, lui-même ancien combattant qui a fait partie du 4e Bataillon du 22e Régiment pendant 29 ans.

On retrouvait notamment, dans ce défilé, une garde de 50 personnes du 4e Bataillon, 180 cadets et une vingtaine de vétérans, dont le Terrebonnien Arthur Dubé, 93 ans, encore en pleine forme, qui a participé à la Deuxième Guerre mondiale et à la guerre de Corée de 1950 à 1954. Celui qui a vu la capitale de la Corée du Sud, Séoul, en ruine est toujours heureux de se souvenir de ses compagnons d’armes, année après année.

La cérémonie

Le départ du défilé s’était effectué à 13 h à l’école Léopold-Gravel. La procession s’est poursuivie jusqu’au monument des Braves, en passant par un arrêt au parc du 22e Régiment. Une fois arrivé, on a fait place aux discours des dignitaires. Le député de Terrebonne au fédéral, Michel Boudrias, portant lui-même fièrement l’uniforme, a demandé de ne jamais oublier de penser à ceux qui ont péri pour nos libertés et aussi à ceux qui servent toujours dans les corps armés. Il a rappelé la bataille d’Italie à laquelle plusieurs de nos vétérans ont pris part, dont Arthur Dubé qui a été assigné au pays de Mussolini lors de la deuxième Grande Guerre. «Le devoir de se souvenir et d’être reconnaissant envers les anciens combattants.» C’est ce que le député de Terrebonne au provincial, Pierre Fitzgibbon, a souligné de son côté. Le maire de Terrebonne a tenu, tout en rendant hommage à ceux qui sont morts pour la démocratie, à remercier les vétérans et leur famille qui ont pris part au défilé.

Mentionnons la présence de la Garde St-Louis de Terrebonne qui ouvrait la marche en cette froide journée de novembre, au cours de laquelle il a même neigé abondamment pendant plusieurs minutes.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar