Une haie d’honneur pour les participants à la Marche du rein

Une haie d’honneur pour les participants à la Marche du rein
Sylvie Morin a remis une médaille à son frère Robert pour le remercier de lui avoir fait don d’un de ses reins.

Près d’une centaine de marcheurs ont pris part à la traditionnelle Marche du rein à Terrebonne, le 26 mai, et pas moins de 6 681 $ ont pu être amassés pour venir en aide à la recherche sur les maladies rénales.

Ces vaillants marcheurs ont parcouru 5 km à partir du parc St-Sacrement à Terrebonne jusqu’à l’Île-des-Moulins. «Il s’agissait d’une cinquième marche du rein dans le sud de Lanaudière. Le rêve de Jacques Dupuis, son initiateur, était de faire le tour des autres MRC du sud de la région», explique Dany Babin, directeur du développement régional de la Fondation canadienne du rein. À cause du temps incertain, la marche de cette année a attiré moins de participants qu’à Mascouche l’année dernière, où l’on en avait compté 150.

Après la marche, Sylvie Morin a récompensé son frère Robert pour lui avoir fait don d’un rein, il y quelques années. Les deux étaient coprésidents d’honneur de l’édition 2019 de la marche.

Robert Morin, qui siège au conseil municipal de la Ville de Terrebonne, a carrément sauvé la vie de sa sœur en lui faisant don d’un de ses reins en 2010.

«Quand j’ai été enceinte de mon premier garçon en 1989, on a diagnostiqué une sclérose focale segmentaire. Il semble que dans notre famille, les problèmes rénaux soient notre lot», de révéler Sylvie. «Chacun des cinq enfants de la famille a un problème relié aux reins. Mais comme je n’avais pas de risques de développer une insuffisance comme Sylvie, la seule solution était de lui faire don d’un de mes reins. Il y a tout de même eu une inquiétude, car je me suis demandé ce qui arriverait si un de mes enfants développait ce genre de maladie», nous raconte M. Morin, très heureux d’avoir pu sauver sa sœur Sylvie. Les deux ont pris soin d’eux depuis et ils se portent très bien.

Texte : Stéphane Fortier

Partager cet article

Commentez l'article

avatar