LE REFLET : la SODECT, une histoire de culture… et de vie

Photo de Véronick Talbot
Par Véronick Talbot
LE REFLET : la SODECT, une histoire de culture… et de vie
La SODECT a conquis un nouveau public avec ses soirées Virée Su'ltop, qui ont entre autres accueilli cet été des artistes de la trempe d'Hubert Lenoir, d’Helena Deland et de Gab Paquet. (Photo : Pénélope Clermont)

Depuis plus de 30 ans, la Société de développement culturel de Terrebonne (SODECT) enrichit nos vies au gré des expériences uniques qu’elle propose. Elle laisse une empreinte forte et durable sur les scènes culturelle, sociale et économique qui définissent notre communauté, et surtout dans le cœur des individus qui l’animent. Si Terrebonne est une histoire de vie, l’organisme est manifestement la trame de ce récit.

Plus que jamais, la SODECT aura d’ailleurs rivalisé d’audace et de créativité pour aviver la région au cours de la dernière année. « Les villes de Terrebonne et de Mascouche connaissent une croissance démographique fulgurante, et l’offre culturelle se doit de suivre la cadence. Notre mission, au-delà d’assurer la promotion et la diffusion de notre culture, est de développer la citoyenneté culturelle de ces individus au sein de leur communauté. Nous voulons qu’ils vivent de nouvelles expériences et qu’ils s’enrichissent à travers elles. C’est l’essence même de notre travail », confie Alexandre S. Provencher, directeur des communications, du marketing et des partenaires.

Cela passe entre autres par une offre diversifiée et audacieuse, une collaboration avec les acteurs du milieu, ainsi qu’un décloisonnement entre les interventions et les lieux de diffusion de l’organisme. « Avec l’Île-des-Moulins, la Maison Bélisle et le Théâtre du Vieux-Terrebonne, nous avons une belle expertise et voulons être un partenaire de premier plan en matière de développement culturel et touristique sur l’ensemble du territoire. »

De nouveaux publics

C’est d’ailleurs dans cet ordre d’idées qu’est né le projet Les Tannants, en 2017, alors qu’un conteneur géant s’est déplacé dans la municipalité afin de faire découvrir aux jeunes de 4 à 11 ans différentes formes d’expression artistique. L’initiative, qui a reçu une subvention du Conseil des arts et des lettres du Québec, s’était conclue par un grand festival. « Nous continuerons de nourrir ce jeune public que nous avons développé, notamment grâce à la Journée des Tannants qui aura lieu le 17 novembre. Nous sommes aussi en pourparlers avec les organisateurs d’autres festivals jeunesse afin d’établir des partenariats internationaux », poursuit Alexandre S. Provencher.

La SODECT a de surcroît conquis un nouveau public avec ses soirées Virée Su’ltop,  qui ont notamment accueilli cet été des artistes de la trempe d’Hubert Lenoir, d’Helena Deland et de Gab Paquet. C’est sans parler de la Série Émergence SiriusXM au Moulinet, qui a présenté 11 spectacles, dont 4 ont été retransmis sur les ondes de SiriusXM.

« Le renouvèlement du public est un enjeu de taille dans le domaine de la diffusion et nous n’y faisons pas exception », insiste-t-il. L’événement Frénésie, qui a proposé un heureux mariage entre culture et gastronomie, l’exposition Frette ou tablette : 400 ans de bières au Québec, les Jeudi-jeux, les Vendredis festifs et les représentations de Danses au crépuscule sont autant d’autres démonstrations des efforts de la SODECT pour élargir son auditoire. « Notre organisme est dans un engrenage de recherche et de développement. Nous pouvons difficilement offrir une programmation plus variée qu’elle ne l’est présentement, mais nous pouvons travailler à l’enrichir, pour attirer toujours plus de monde d’ici et d’ailleurs. »

Un enrichissement individuel et collectif

Le Théâtre du Vieux-Terrebonne a aussi fait l’objet de réflexions nourries, alors que certaines de ses formules d’abonnements ont été revues. Simple et accessible, l’Abonnement 5 + permet de choisir 5 spectacles et plus par année parmi toute la programmation et de bénéficier du tarif réduit pour cette sélection initiale et pour tout achat supplémentaire. Quant à la Carte de membre FLEX, au coût annuel de 20 $, elle permet de profiter du prix réduit sur la majorité des spectacles.

Si la clientèle est la première à tirer avantage de ce vent de changement qui souffle sur la SODECT, lequel a d’ailleurs été scellé par une refonte complète de l’image de l’organisme et de ses lieux de diffusion, la communauté en profite elle aussi. Maître d’orchestre de la troisième salle de spectacles en importance au Québec et instigateur des plus grands événements de la région, l’organisme est effectivement une véritable force économique qui génère des millions de dollars en retombée chaque année.

L’enrichissement des individus devient dès lors un enrichissement collectif qui, au-delà des retombées économiques, en est aussi un de découvertes, d’émotions et d’identité. Et cette histoire de vie qu’est la nôtre peut continuer de s’écrire…

 

Reportage publicitaire

 

Société de développement culturel de Terrebonne

866, rue Saint-Pierre

Terrebonne (Québec)

J6W 1E5

Téléphone : 450 492-5514

Site Internet : www.sodect.com

Partager cet article

Commentez l'article

avatar