Route 337 : Une nouvelle étape franchie

Par Gilles Bordonado
Route 337 : Une nouvelle étape franchie
Voici une vue du secteur visé par les futurs travaux d’élargissement de la route 337.

Une nouvelle étape a été franchie dans la réalisation du projet d’élargissement de la route 337, une artère routière cruciale du secteur La Plaine, à Terrebonne.

À la requête du ministère des Transports du Québec, la Ville de Terrebonne a fait parvenir une demande à la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) pour qu’elle acquiesce à la demande du MTQ d’aliéner et d’utiliser 9 355 mètres carrés de terres agricoles en bordure de la route 337 afin de l’élargir. Ces terres, dites de classe 4-FW, présentent des limitations graves qui réduisent la gamme des cultures possibles et nuisent considérablement au succès des récoltes. La demande inclut une coupe d’arbres pour élargir la route et réaliser les ouvrages de drainage et de fossés.

Cette résolution a été adoptée à l’occasion de la réunion du comité exécutif de la Ville de Terrebonne, le 25 mars. Le secteur visé d’une longueur de 1 km est situé entre la rue Rodrigue (Canadian Tire) et la rue Guillemette (SAQ).

Encore beaucoup de travail à faire

Le maire Marc-André Plante s’est dit heureux de voir cette nouvelle étape franchie. C’est un pas de plus vers le lancement des travaux qui ne sont cependant pas attendus avant 2022, étant donné les nombreuses étapes encore à venir. « Je sais que ça peut paraître long pour les citoyens, mais il faut savoir qu’il y a un an, il n’y avait presque rien de fait dans ce dossier. De plus, ce projet ne se limite pas à poser de l’asphalte, il y a bien des choses à faire entre-temps », rappelle-t-il.

En effet, parallèlement à l’autorisation de la CPTAQ, le ministère des Transports doit acquérir les terrains de gré à gré avec les propriétaires riverains et préparer les plans et devis du projet. Ensuite, d’importants travaux de drainage, dont l’aménagement d’un bassin de rétention pour la gestion des eaux pluviales, devront être menés avant même de poser le premier kilogramme d’asphalte.

Chose intéressante, il semble que les importantes études hydriques ont déjà été menées sur le secteur visé, ce qui représente un élément important dans la progression du projet.

Des remerciements

Le maire tient à remercier la députée caquiste de Les Plaines, Lucie Lecours, de son suivi : « Madame Lecours suit ce dossier d’extrêmement près. Elle interpelle régulièrement le ministère des Transports pour s’assurer que le projet avance et qu’il se réalise, tel que l’a promis son gouvernement. »

M. Plante note aussi le suivi offert par les trois conseillers municipaux plainois. À cet effet, la conseillère Nathalie Bellavance a souligné que « ce dossier est essentiel à la qualité de vie des gens de La Plaine et pour le développement commercial du boulevard Laurier. Il faut redoubler d’ardeur pour s’assurer de sa réalisation le plus rapidement possible. »

Partager cet article

1
Commentez l'article

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Carole Gareau Auteurs de commentaires récents
Carole Gareau
Invité
Carole Gareau

Bravo, enfin une reponse qui donne le gout de se rejouir.